Toyota Avensis : 3e opus sans prétention

Toyota décline une nouvelle génération de sa familiale. Embourgeoisée, l’Avensis en ressort grandie, mieux équipée et plus agréable à vivre, sans toutefois sortir du lot d’une concurrence en effervescence.

- Magazine N°145
375

De loin, la nouvelle Avensis rappelle ses liens de parenté avec Lexus. A y regarder de plus près, on s’aperçoit que la familiale de Toyota ne fait pas tourner les têtes dans la rue. C’est la voiture idéale pour qui veut passer inaperçu. Cette troisième génération de l’Avensis affiche en fait des lignes plutôt banales face au style acéré d’une Citroën C5 ou devant le charisme d’une VW Passat. L’Avensis se rattrape un peu à l’intérieur. Ce n’est pas encore le coup de cœur mais la japonaise line. Ce qui ne devrait pas plaire à la clientèle française dont les adeptes devront se tourner vers le break facturé environ 1 000 € de plus en fonction des finitions.

Peut mieux faire

Le modèle Diesel 126 ch facturé à partir de 24 650 € devrait représenter le plus gros des ventes. Sur la route, cette Avensis se montre plaisante à conduire, le bloc est vif et relativement sobre. Un moteur qui reste toutefois bruyant en accélération. La voiture se rattrape par son confort de suspension qui invite aux longs parcours. L’aspect sécurité a été particulièrement travaillé avec de série l’ESP, l’assistance au freinage d’urgence, et 7 airbags. Le Pack sécurité Active Plus, facturé 2 300 €, rajoute un régulateur de vitesse adaptatif, l’alerte au franchissement de file, une aide au maintien sur la file et un système pré-collision. L’équipement de bord (clim, radio) est complet. Seul le GPS couleur en option s’est montré capricieux sur notre modèle d’essais. Evidemment, l’élève Toyota est dans la moyenne de sa classe et bénéficie d’un a priori positif concernant la fiabilité. Mais on aurait aimé être surpris par celle qui se targue d’avoir été cette fois entièrement pensée pour la clientèle européenne. Et au final, pourquoi elle plutôt qu’une autre ?

Notre avis

Bien

Confort intérieur

Habitabilité et volume de coffre (509 dm³).

A revoir

Design passe-partout

Finition perfectible et GPS imprécis.