Toyota dévoile le Proace

Quelques semaines après le Jumpy et l’Expert, Toyota a présenté le Proace, son VUL professionnel issu de l’alliance avec Groupe PSA. Il sera proposé en deux longueurs d’empattement, trois longueurs de carrosserie et trois finitions.

933
Toyota dévoile le Proace

Si le Groupe PSA avait dévoilé les Jumpy et Expert en grande pompe sur son site de Sevelnord, c’est par l’intermédiaire d’un simple communiqué que leur partenaire Toyota a officialisé son VUL utilitaire, le Proace. À l’instar de ses homologues français, ce fourgon adopte lui aussi une version compacte longue de 4,6 m pour 2,9 m d’empattement et un volume utile de chargement de 4,6 m3.

Le Proace, dans sa version Medium, s’affiche à 4,9 m de long pour un empattement de 3,2 m et un volume de chargement allant de 5,3 à 5,8 m3. Dans sa déclinaison Long, l’utilitaire passe à 5,3 m de longueur, grâce à un porte à faux arrière rallongé qui lui permet de proposer un volume utile de compris entre 6,1 et 6,6 m3.

Le diesel seul carburant au programme

Sous le capot, le Proace reçoit trois blocs diesel : deux moteurs 1.6 l de 95 et 115 ch et un 2.0 l de 120 ch. La version 95 ch peut être associée à une boîte manuelle 5 rapports ou à une boîte manuelle robotisée 6 rapports. Dans le premier cas, elle génère 144 à 148 g/km de CO2 et consomme entre 5,5 et 5,6 l/100 km, tandis que dans le second, grâce à la présence du Stop & Start, la consommation s’établit entre 5,2 et 5,4 l et 135 et 139 g.

En 115 ch, le Proace reçoit une boîte mécanique à 6 vitesses équipée du Stop & Start pour 133 à 137 g et une consommation de 5,1 à 5,2 l. « Conseillée pour une charge utile plus élevée en raison de son couple de 340 Nm », la variante 120 ch reçoit une boîte mécanique à 6 rapports qui émet 139 g et consomme 5,3 l.

Tout comme sur les Jumpy et Expert, le VUL Toyota reçoit un réservoir d’AdBlue de 22,5 l, qui assure « un fonctionnement optimal du système sur 15 000 km ». Les intervalles d’entretien et de révision sont, eux, annoncés pour 2 ans ou 40 000 km « selon l’usage ».

Quatre versions et trois niveaux de finition

Outre ces trois longueurs, le Proace sera disponible en quatre versions (fourgon tôlé, cabine approfondie, plancher-cabine et VP Combi 9 places).

Enfin, la gamme se concentrera sur trois niveaux de finition : Proace, Proace Plus et enfin Proace Business. Si peu d’informations ont été divulguées sur leur contenu, Toyota a tout de même précisé que son VUL pourra recevoir le système Traction Control. Ce dispositif « adapte le fonctionnement de l’antipatinage électronique pour optimiser son adhérence sur les chemins glissants », et comporte « trois modes spécifiquement conçus pour la conduite sur neige (opérationnel jusqu’à 50 km/h), dans la boue (jusqu’à 80 km/h) et le sable (jusqu’à 120 km/h) ».

Si aucune date de commercialisation n’a pour l’instant été annoncée, le Proace sera officiellement dévoilé à l’occasion du salon des Véhicules Utilitaires de Birmingham, du 26 au 28 avril.