Toyota Hilux : un nouveau 2.8 TD de 204 ch

Le pick-up Hilux de Toyota ne disposait jusque-là que d’un turbodiesel de 150 ch « seulement ». À l’été, il s’enrichira d’un 204 ch, plus puissant mais aussi plus gourmand.

1399
Toyota Hilux

La dernière génération du pick-up Hilux de Toyota né en 1968 commençait à souffrir de sa motorisation « limitée » à 150 ch tirés de l’indestructible turbodiesel 4-cylindres 2.4. Alors que de son côté, la concurrence pousse les feux au-delà de 200 ch. Une orientation typiquement grand public 4×4 et SUV alors que ses utilisateurs professionnels en versions VUL se contentent largement des 150 ch.

En passant à 2.8, ce turbodiesel développe dorénavant 204 ch avec un couple accru de 11 % à 500 Nm. Au passage, sa capacité de traction d’une remorque freinée passe à 3 500 kg pour les versions 4×4 et 2 800 kg pour les versions 4×2.

Consommations et CO2 en hausse

Logiquement, les consommations sont en hausse de plus de 10 % et devraient passer à environ 250-275 g de CO2 (homologation WLTP en cours) avec le 204 ch contre 230-249 g avec le 150 ch (WLTP simple cab 4×2-double cab 4×4). Notez qu’une nouvelle boîte automatique fait enfin son apparition avec le 204 ch, en complément de la boîte manuelle à six rapports. Les prix seront dévoilés pour la commercialisation, prévue en juillet prochain, avec un restylage de la face avant pour marquer encore plus la robustesse du modèle.

Notre précédente brève sur le Toyota Hilux

PARTAGER SUR