Toyota a capitalisé sur l’hybride auprès des flottes en 2017

Avec des ventes sociétés en hausse de 35 % en 2017, Toyota a fait mieux que le marché des flottes (+ 7 %). Une croissance due en grande partie à son offre hybride.

1184
Toyota hybride flottes
Toyota C-HR

Sur un marché des flottes en progression de 7 % en 2017, Toyota a vu ses ventes sociétés décoller de 35 % pour atteindre 29 000 unités. Ce qui représente 31,5 % du mix global de la marque. Cette part de marché comporte les trois canaux B2B de Toyota : entreprises et collectivités (15 000 unités), loueurs de longue durée (7 000 unités) et loueurs de courte durée (7 000 unités). La performance la plus remarquable revient à la LLD qui a crû de 60 %.

« Nous avons fortement progressé sur ce canal de la LLD grâce au repositionnement de Toyota Lease et notamment au travail mené sur nos valeurs résiduelles, a expliqué Arnaud martinet, chef du département Toyota Entreprises et Occasion, lors d’une conférence de presse. Les VR de nos modèles hybrides ont en effet gagné 3,4 points sous l’effet d’un marché de l’occasion de plus en plus favorable. » Toyota a d’ailleurs progressé de 8,4 % sur ce marché VO l’an passé.

L’hybride pour entrer chez les flottes

Plusieurs raisons expliquent ce phénomène. Le contexte de défiance envers le diesel profite aux véhicules essence et notamment aux hybrides. Ce type de motorisation ne cesse de gagner en popularité chez les professionnels, grâce à des coûts d’entretien et d’usage réduits. Mais aussi à une fiscalité avantageuse, avec notamment l’exonération de la TVS durant trois ans pour les modèles émettant moins de 100 g/km de CO2, et la récupération de la TVA sur l’essence. Résultat, 75 % des modèles VP Toyota vendus à des sociétés sont désormais de type full hybride, avec en tête la citadine Yaris (voir l’essai) et le SUV urbain C-HR (voir l’essai). « On a tourné la page du diesel pour se focaliser sur l’hybride », a confirmé Arnaud Martinet. « Cette énergie ne représente plus que 7 % de nos ventes sociétés, dont 4 % de VU (Proace et Hilux). » Et l’objectif du constructeur japonais est de ramener le diesel à 1 % de son mix énergétique à l’horizon 2020.

Toyota vise + 3 % en parts de marché en 2018

Pour maintenir sa croissance auprès des clients flottes en 2018, Toyota mise sur le développement de ses forces de vente dans le réseau, avec l’embauche prévue de 50 nouveaux vendeurs société. Et le renforcement de ses Fleet Centers dans le Nord et l’Est de la France. « Notre objectif est de gagner 3 % de parts de marché en 2018, à 35 000 ventes dont 20 % en LLD et 15 % à sociétés », a conclu Arnaud Martinet.