Prius 3 : plus performante mais plus chère

Toyota lance trois finitions à part entière et deux « modèles »

Toyota Europe a voulu simplifier la complexité des différents équipements disponibles en série ou en option suivant les marchés et propose donc trois finitions pour la France : Active (25 690 €), Dynamic (27 590 €) et Lounge (32 550 €) et deux «modèles» en fonction des émissions de CO2 qui s’établissent à 89 g avec les roues de 15’’ (soit 3,9 l/100 km en cycle mixte) et 92 g en 17’’ (4,0 l/100 km).

- Magazine N°151
394

Si le premier niveau Active est livré en série avec les jantes en 15’’, les deux suivants sont en 17’’. Une exception : l’option toit ouvrant à capteurs solaires alimentant des petits ventilateurs qui évacuent l’air chaud de l’habitacle à l’arrêt, en l’absence d’air conditionné (1 000 €). Un système capable d’abaisser la température de l’habitacle de 80°C à 45°C selon Toyota. Son seul inconvénient, c’est son poids avec le toit ouvrant en verre qui impose donc de chausser la Prius Dynamic ou Lounge de roues de 15’’… et de renoncer à la roue de secours (temporaire certes) au profit d’un kit anticrevaison.

Bref, si vous tenez absolument à inscrire 89 g de CO2 sur votre carte grise, un seul modèle et une seule version : la Prius Active qui est tout de même très correctement équipée avec l’ABS et son assistance au freinage d’urgence BA, le contrôle de stabilité VSC+, le contrôle de motricité, les 7 airbags, l’affichage tête haute, le pack électrique (vitres et rétros), la climatisation automatique et l’accès sans clé côté conducteur. Le niveau Dynamic y ajoute l’accès sans clé de toutes les portes, l’indispensable régulateur de vitesse (sans limiteur et non disponible en option sur Active), le détecteur de pluie et le volant cuir.

Enfin, la Prius Lounge adopte l’allumage automatique des feux, le rétro intérieur jour-nuit électrochrome, le GPS, la caméra de recul, les phares DEL et la sellerie cuir.

Prius 3 : plus performante mais plus chère