Toyota investit 300 millions d’euros à Onnaing

Avec les 300 millions d’euros annoncés, l’usine de Toyota à Onnaing dans le Valenciennois va se moderniser sur trois ans et pouvoir embaucher 300 salariés en CDI.

1533
Toyota Onnaing

Beaucoup de « présidents » chez Toyota à Onnaing ce lundi 22 janvier. Objectif : annoncer en grande pompe le nouvel investissement de 300 millions d’euros dans cette usine automobile la plus productive de France, avec plus de 230 000 unités par an.

On a donc vu le président de la République Emmanuel Macron, le vice-président (français) de Toyota Motor Corporation, et le président de Toyota Europe Didier Leroy, ex-patron de l’usine. Mais aussi le président de la région des Hauts-de-France Xavier Bertrand et Jean-Louis Borloo, l’ancien député-maire de Valenciennes. Tous accompagnés par le patron de l’usine que tants d’honneurs a rendu muet d’émotion lors de son discours.

Accueillir la nouvelle plate-forme TNGA

Réparti sur trois ans à partir de 2018, cet investissement vise d’abord à moderniser l’outil de production afin d’accueillir à terme la récente plate-forme TNGA, pour Toyota New Global Architecture (voir notre brève) ; Une plate-forme sur laquelle sont déjà fabriquées les récentes Prius et C-HR.

Ainsi, la future Yaris, toujours produite dans cette usine d’Onnaing, sera elle aussi développée sur cette plate-forme. Et elle pourrait se voir rejointe par une future voiture si la France est retenue parmi d’autres usines Toyota dans le monde. La capacité de production passera alors à 300 000 unités par an contre 270 000 aujourd’hui.

Enfin, cet investissement va permettre d’embaucher dès cette année 300 ouvriers en CDI qui sont actuellement en intérim et, à terme, 400 nouveaux CDI, sur un total de 3 900 salariés. De quoi justifier le défilé des plus hauts représentants de l’État et de la région.

La dernière brève sur Toyota Onnaing

PARTAGER SUR