Toyota ProAce City : un bon choix

Avec le ProAce City, dernier-né de la gamme Toyota, le constructeur propose un clone réussi de ses cousins Berlingo et Partner.

1386
Toyota ProAce City

Le ProAce City est une première pour Toyota : le constructeur n’avait jamais commercialisé de fourgonnette en France. Mais ce modèle ne constitue pas une nouveauté du point de vue technique : il s’agit, à la calandre et aux logos près, d’un clone des Citroën Berlingo et Opel Combo. Mais si les lignes sont identiques, il faut reconnaître qu’elles sont très réussies. Et Toyota aligne dès le lancement une gamme complète comprenant deux longueurs de carrosserie (Medium ou Long), pour un volume utile de 3,3 et 3,9 m3 qui peut passer à 3,8 et 4,4 m3 avec le système de cloison modulaire. Système qui offre en plus la possibilité de charger des objets de grande longueur.

Des moteurs PSA pour le Toyota ProAce City

Sous le capot, les moteurs PSA répondent à l’appel. En l’occurrence le 1.2 essence de 110 ch (à partir de 18 685 euros HT) et le 1.5 diesel en 75, 100 et 130 ch (à partir de 18 335 euros HT). Le diesel de 100 ch, essayé ici en version Medium 1.5L 100 D-4D, offre une très belle homogénéité, avec un bel agrément de conduite quelles que soient les conditions de conduite.

À l’intérieur, la finition est bonne malgré le plastique dur omniprésent. Là encore, tout est identique aux Berlingo et Combo, y compris la tablette tactile des versions haut de gamme. L’ergonomie des commandes est au rendez-vous et ce Proace City dispose de nombreux rangements pour rendre plus agréable la vie quotidienne. C’est vrai des deux porte-gobelets sur le haut de la planche de bord, des prises USB en façade ou de la boîte à gants au-dessus du tableau de bord. En revanche, la prise de 12 V est très mal placée, au pied de la console centrale. Le niveau de finition haut de gamme Business possède aussi de nombreux équipements de confort et de sécurité : caméra avec alerte et maintien dans la voie, reconnaissance des panneaux couplée au régulateur-limiteur, alerte de somnolence, allumage automatique des phares, caméra de recul, etc. En y ajoutant, en option, le système de vision arrière et trois quarts arrière droit avec radars latéraux, ce ProAce City devient la fourgonnette idéale.

Valeurs futures

Toyota ProAce City Medium 1.2 110 VVT-i BVM6 Active 1.5 75 D-4D BVM5 Active 1.5 100 D-4D BVM5 Active 1.5 130 D-4D BVM6 Dynamic
Énergie Essence sans plomb Diesel Diesel Diesel
Boîte de vitesses Manuelle Manuelle Manuelle Manuelle
Carrosserie Fourgon Fourgon Fourgon Fourgon
Cylindrée (cm3) 1 199 1 499 1 499 1 499
CO2 (g/km) 124 111 109 117
CO2 mini 156 144 141 144
CO2 maxi 161 147 147 148
Ch din 110 75 100 130
Prix neuf TTC (€) 22 422,00 22 002,00 23 382,00 26 742,00
Mois 42 42 42 42
Km total 60 000 60 000 60 000 60 000
Valeur reprise TTC (€) 7 800 8 991 9 285 10 927
Valeur reprise 34,8 % 40,9 % 39,7 % 40,9 %
Valeur vente TTC (€) 9 432 10 767 11 119 13 086
Valeur vente 42,1 % 48,9 % 47,6 % 48,9 %
Source : Forecast Autovista, septembre 2020.

 

La précédente brève sur le Toyota ProAce City

Notre avis

PLUS
Large gamme ● Agrément de conduite


MOINS
Style identique aux modèles PSA ● Plastiques durs dans l’habitacle