Publi-Communiqué

Toyota rallie les entreprises à l’hybride

Qualité, TCO compétitif, image verte et citoyenne : avec sa gamme Full Hybrid, la plus française des marques japonaises emporte un beau succès auprès des entreprises. Une révolution silencieuse.

624

Tout sourit à Toyota sur le marché des entreprises. 2013 a fait état d’une croissance de plus de 25 % par rapport à 2012, avec plus de 21 000 véhicules vendus. « Une progression tirée par l’hybride qui constitue notre cheval de Troie dans les entreprises, explique David Schotkosky, directeur des ventes et du réseau Toyota. Les hybrides pèsent 45 % des ventes flottes.

Une situation qui ne doit rien au hasard : la gamme Full Hybrid Toyota s’est largement développée avec l’arrivée de la Prius+ en 2012, de l’Auris Hybride et de l’Auris Touring Sports Hybride en 2013, portant à six le nombre de modèles. Soit une offre unique sur le marché.

Dans le même temps, le bonus écologique a été ouvert aux entreprises, abaissant le prix des véhicules hybrides de 1 650 à 3 300 euros (ou 8,25 % du prix de vente remisé). Pour la Prius Rechargeable (49 g de CO2), ce bonus peut monter jusqu’à 4 000 euros (20 % du prix de vente). Ce coup de pouce fiscal s’ajoute aux deux ans d’exemption de TVS et à la gratuité du certificat d’immatriculation dans certains départements.

Mais la qualité des produits Toyota, leur fiabilité éprouvée et la satisfaction des utilisateurs contribuent aussi à améliorer les valeurs résiduelles chez les loueurs. Des VR aussi bonnes, voire meilleures qu’avec les diesels. Résultat, « une révolution s’est produite, résume David Schotkosky : les entreprises ont compris la pertinence de l’hybride, malgré la TVA non récupérable sur l’essence. »

Le succès de Toyota s’explique aussi par son  » image verte ». Opter pour l’hybride se veut un acte citoyen. Plus pratiques et polyvalents que des modèles électriques, moins polluants que des diesels, les hybrides offrent une synthèse idéale entre qualités routières, respect de l’environnement et maîtrise des coûts.

Un engagement écologique

Mais Toyota ne mise pas que sur l’hybride. Pour répondre à tous les besoins des entreprises, la marque propose une large palette de motorisations, dont des diesels D-4D sobres et performants, très bien positionnés en CO2. Ainsi, le moteur 1.6 D-4D, développé avec BMW, est déjà disponible sur le Verso.

À noter : dans cette logique de partenariat, la marque revient sur le marché de l’utilitaire avec le Proace, issu de l’alliance avec PSA. Grâce à ce VUL économique et performant, Toyota va conquérir de nouveaux clients artisans, commerçants et TPE-PME.

Une gamme « Made in France »

Dans sa stratégie BtoB, Toyota peut aussi compter sur un argument de poids : le « Made in France ». La Yaris est fabriquée dans le site ultra-moderne de Valenciennes où travaillent 3 500 personnes, et bientôt 500 de plus avec l’ouverture de l’usine en 3/8. C’est le premier véhicule à avoir reçu le label Origine France Garantie. à noter que 70 % des modèles Toyota vendus en France sont produits en Europe et que la plupart sont dessinés dans l’Hexagone, au centre de design de Sophia Antipolis.

Quant à la fourniture des pièces de rechange, elle est assurée par un centre français implanté en Ardèche, capable de fournir 97 % des pièces commandées par le SAV en moins de 24 heures.

PARTAGER SUR