Le RAV4 de Toyota cède à l’hybride rechargeable

Longtemps rétif à l’hybride rechargeable pour ses véhicules hybrides, Toyota finit par consentir au PHEV pour son grand RAV4.

748
Toyota RAV4 hybride rechargeable

Le RAV4 hybride rechargeable sera finalement lancé à l’été 2020. Toyota prend à son tour le virage du PHEV, ce qui n’a jamais été son cheval de bataille. Seule la Prius+ PHEV s’y est risquée sans grand succès en raison de son prix élevé. Car Toyota milite depuis toujours pour la technologie au cœur de son savoir-faire depuis vingt ans : le « full hybrid » avec des motorisations essence et électrique fonctionnant en parallèle. Mais le marché, les clients et surtout le législateur qui favorise les déplacements courts en 100 % électrique, en ont décidé autrement.

Un RAV4 PHEV à moins de 30 g de CO2

Va donc pour une version hybride rechargeable du récent grand RAV4. Qui s’autorisait déjà, en version deux ou quatre roues motrices, des consommations réelles de 6 à 7 l/100 km et un CO2 de tout juste 100 g en NEDC et 128 g en WLTP (voir notre essai). Pour ce nouveau RAV4 PHEV, l’ajout d’une batterie conséquente et d’un moteur électrique plus costaud font passer la puissance totale de 222 ch en hybride simple à 306 ch, toujours emmené par le 2.5 essence à cycle Atkinson de 176 ch et en transmission intégrale. Le CO2 retombe sous les 30 g en WLTP selon les estimations de Toyota, avec une autonomie en électrique pure de 60 km. Cette nouvelle version du RAV4 sera présentée au salon de Los Angeles qui ouvre ses portes ce 22 novembre.

PARTAGER SUR