Toyota revient à « Corolla » pour l’Auris

Tout comme l’Avensis, récemment remplacée par la Camry, la Toyota Auris reprendra le nom de « Corolla ». Un corollaire bien compris !

1161
Toyota Corolla

Il y a peu, Toyota annonçait la fin de l’Avensis conçue pour le marché européen (voir notre brève) et son remplacement par la nippo-américaine Camry. Ce coup de balais estival touche maintenant la compacte Auris qui sera remplacée par la plus universelle Corolla, voiture la plus vendue dans le monde depuis 1966 (46 millions d’exemplaires dans 150 pays).

Nous avions croisé cette Auris/Corolla au salon de Genève ce printemps dernier ; même si son habitacle était bien fermé, elle portait toujours le badge « Auris » (voir notre brève). D’ailleurs, le japonais ne renonce pas totalement au design de l’ex-Auris. Contrairement à l’Avensis qui n’a rien à voir avec la Camry, on retrouve avec la Corolla les atours de la compacte dessinée et conçue pour et en Europe, au centre de design ED2 de Sophia-Antipolis sur la Côte d’Azur pour être précis.

Une plate-forme universelle

Il s’agit donc pour Toyota de rationaliser la gamme et les plates-formes puisque cette Corolla/Auris est développée sur la fameuse TNGA (Toyota New Global Architecture). Une plate-forme qui sert déjà pour les récents C-HR, Prius, Rav-4, Camry et, non négligeable, chez Lexus pour son SUV compact UX et sa berline ES. Une plate-forme qui permettra aussi, dès le début 2019, de proposer deux motorisations hybrides en 1.8 l de 122 ch et 2.0 l de 180 ch. Le diesel est, bien entendu, abandonné. Rendez-vous au Mondial de Paris à la rentrée pour découvrir cette Corolla en 5 portes (longueur : 4,37 m) mais aussi en break Touring Sports (4,60 m environ).

PARTAGER SUR