Toyota : la sécurité avant l’autonomie

Didier Leroy, vice-président de Toyota Motor, ne croit pas « plus que cela » à la voiture autonome mais milite beaucoup plus pour l’engagement citoyen de Toyota afin d’assurer la sécurité des personnes dans et hors d’un véhicule, qu’il soit autonome ou pas.

- Magazine N°250
988
Didier Leroy, vice-président de Toyota Motor
Didier Leroy, vice-président de Toyota Motor

« Nous avons décidé de ne pas aller sur la voiture autonome en tant que marque Toyota mais plutôt de garantir la sécurité en voiture à 99 %. Socialement, notre responsabilité est là. » Ce qui ne l’empêche pas de préciser que toutes les fonctions de pilotage de la voiture autonome et de sa sécurité sont maîtrisées par Toyota qui travaille depuis l’été 2018 avec Uber sur une flotte de Toyota Sienna. L’Autonomous Driving System d’Uber et l’assistant automatique de sécurité Guardian de Toyota seront donc tous deux intégrés dans les véhicules dits Autono-MaaS.

Le déploiement de la phase pilote débutera dans le réseau d’autopartage Uber en 2021...