Toyota dévoile sa stratégie pour 2035

Toyota Motor Europe a présenté sa feuille de route pour 2035. Tout un programme orienté vers la neutralité carbone avec de nouveaux modèles et technologies.
1441
Toyota 2035
Toyota bZ4X

Toyota est prêt à tenir l’objectif européen de 2035 pour l’arrêt des véhicules thermiques. Le constructeur s’engage en effet à réduire de 100 % les émissions de CO2 de tous ses véhicules neufs d’ici à cette échéance en Europe de l’Ouest.

Toyota 2035, de l’hybride à l’électrique

Pour Toyota, il s’agit d’atteindre progressivement la neutralité carbone avec une accélération de l’électrification de la gamme et un choix plus diversifié de modèles à faibles émissions. Jusqu’ici leader de la technologie hybride – un type de motorisation qui représente 70 % du mix –, Toyota mise sur une nouvelle offensive sur le front des véhicules 100 % électriques, avec le lancement prochain de son nouveau crossover bZ4X. Le premier d’une longue série de sept modèles électriques baptisés bZ (beyond Zero), qui seront construits sur la plate-forme spécifique eTNGA.

En attendant, Toyota va inaugurer son système hybride de cinquième génération sur son nouveau SUV Corolla Cross. Tandis que la marque premium Lexus lancera pas moins de vingt modèles électrifiés à l’horizon 2025.

Toyota Corolla Cross Hybrid

50 % de véhicules électriques en 2030

Dans les prochaines années, Toyota prévoit de commercialiser un nombre croissant de véhicules zéro émission. En 2030, ces modèles devraient représenter au minimum 50 % des ventes en Europe, mais le constructeur se donne les moyens d’augmenter la production. Sachant qu’il prévoit de livrer en Europe 1 070 000 véhicules en 2021 et 1 300 000 véhicules en 2022.

Avec une part de marché européenne estimée à 6,5 %. Toyota va également accélérer sur l’hydrogène avec la production en Belgique, dès janvier 2022, de modules de pile à combustible de deuxième génération. Cette technologie est déjà utilisée sur un modèle de série, la Toyota Mirai, mais pourrait à l’avenir porter l’activité de Toyota au-delà de l’automobile et du secteur des transports, et lui permettre de s’imposer comme un acteur clé de l’économie de l’hydrogène.

Toyota GR Yaris hydrogène