Toyota veut recycler 100 % de ses batteries

En juillet 2011, Toyota Motor Europe signait un accord-cadre de trois ans avec la Société Nouvelle d’Affinage des Métaux (SNAM), située en France, afin de collecter à l’échelle européenne et recycler les batteries nickel-métal de ses Prius, Auris, Yaris et Lexus hybrides. 

588
Toyota veut recycler 100 % de ses batteries

Parallèlement, depuis août 2012, la société belge Umicore N.V. était chargée de récupérer et recycler en Europe les batteries lithium-ion de ces Prius + et Prius Plug-in.

Grâce à ces deux partenariats, Toyota a réussi à récolter et recycler 91 % de ses batteries hybrides. Mais le constructeur souhaiterait aller plus loin et recycler la totalité des batteries issues des véhicules Toyota et Lexus. Dans cette optique, le constructeur a annoncé la reconduction de ses deux contrats avec SNAM et Umicore N.V., mais a également décidé d’ouvrir les opérations de collecte et de recyclage aux centres indépendants agréés de retraitement des véhicules hors d’usage en Europe. Résultats en 2018…