Toyota fête ses vingt ans d’hybride

Toyota fête les vingt ans de l’hybride. En lançant en 1997 la première Prius, le constructeur défrichait une piste totalement nouvelle pour rouler plus « propre ».

1538
Toyota vingt ans

Didier Gambart, le patron de Toyota-Lexus France, a de bonnes raisons de se réjouir de cet anniversaire couronnant vingt ans de motorisation hybride essence-électrique. S’il ne faut pas avoir raison avant tout le monde, l’innovation paie. Et avec une progression de 45 % des ventes d’hybrides Toyota en France sur les huit premiers mois de cette année, pour une progression de globale 16,5 %, la marque réalise le meilleur mois de toute son histoire hexagonale.

L’avenir en mode hybride

Et Didier Gambart de nous annoncer que dès l’année prochaine, hors utilitaires, Toyota France supprimera de son catalogue VP la carburation au gazole. Celle-ci ne représente plus que 8 % de ses ventes de VP. Les chiffres parlent à nouveau : six Toyota sur dix vendues sont hybrides, soit 67 % des commandes en octobre, et Toyota vise une proportion de trois sur quatre en 2020.

Didier Gambart nous précise aussi que depuis l’été dernier, ce sont surtout les valeurs résiduelles qui ont fait basculer « son » marché : celles-ci sont meilleures de 3 points à trois ans qu’avec des modèles diesel. Selon lui, une VR qui a perdu en moyenne 1 500 euros en un an pour le VP diesel constitue bien le signe d’un retournement du marché.

Pour Toyota, l’étape suivante sera celle de la pile à combustible à hydrogène. La Mirai sera prête en 2025 dans sa deuxième génération à un prix enfin abordable et avec une recharge plus facile.

PARTAGER SUR