Dossier - Objectifs 2022 : plus vert et moins cher

TPE-PME : un verdissement accéléré pour les flottes

Si les TPE-PME ne disposent pas des moyens des grandes entreprises, elles ne s’en montrent pas moins très actives lorsqu’il s’agit de verdir leurs déplacements. Une démarche qui passera par le recours à des véhicules électrifiés, mais aussi par une réflexion sur les potentialités offertes par les nouvelles mobilités. La parole aux petites structures.
- Magazine N°274
706
Spécialiste du transport basé à Nantes, Transeco s’appuie sur une flotte de vingt VUL dont quatre électriques. En 2022, 20 à 25 % du parc sera renouvelé en électrique. Deux vélos à assistance électrique servent aussi aux livraisons courtes en centre-ville.
Spécialiste du transport basé à Nantes, Transeco s’appuie sur une flotte de vingt VUL dont quatre électriques. En 2022, 20 à 25 % du parc sera renouvelé en électrique. Deux vélos à assistance électrique servent aussi aux livraisons courtes en centre-ville.

En 2022, la préoccupation principale, au sein des petites flottes comme dans les grands parcs, reste le verdissement. Avec une différence : les TPE-PME ne sont pas astreintes aux seuils de renouvellements en véhicules à faibles émissions qui s’appliquent pour les flottes de plus de 100 véhicules dans le cadre de la LOM (voir le tableau). Mais ces petites structures n’en sont pas moins concernées par l’instauration des ZFE-m et craignent pour leurs activités dans les grandes agglomérations. Mais elles ont un atout en main : « Quand elles prennent conscience de la nécessité de verdir la flotte, ces petites structures vont plus vite car les...

Dossier - Objectifs 2022 : plus vert et moins cher