Trajets professionnels : en voiture pour la majorité des actifs

Selon le baromètre annuel « Mobilité et bien-être au travail » d’Alphabet France et de l’Ifop, près de trois quart des actifs se rendent au travail en voiture.

720
trajets professionnels
Baromètre Ifop-Alphabet

Le spécialiste des solutions de mobilité en entreprise Alphabet France et l’institut de sondage Ifop ont de nouveau examiné la mobilité des actifs français dans le cadre du baromètre « Mobilité et bien-être au travail ». Cette année, 1 003 Français actifs âgés de 18 ans et plus ont été interrogés du 7 au 17 septembre 2020. Selon les résultats, la voiture reste le mode de déplacement le plus employé. En effet, 76 % des actifs y ont recours pour leurs trajets professionnels ou domicile-travail, soit + 4 points par rapport à 2019 mais – 5 points par rapport à 2017.

Cette hausse observée entre 2019 et 2020 pourrait s’expliquer selon l’étude « par l’aménagement du temps de travail (horaires décalés, télétravail) en entreprise. » 12 % des actifs ont effectivement modifié leur manière de se déplacer dans le cadre de leur travail suite au premier déconfinement. Parmi eux, 42 % utilisaient dorénavant un véhicule personnel ou de fonction.

Trajets professionnels en voiture surtout dans les moins grandes villes

Outre la voiture, 21 % des actifs déclarent prendre les transports en commun et 36 % les transports dits « doux » dans le cadre de leur travail (respectivement – 3 points par rapport à 2019). Concernant les transports « doux », ils privilégient la marche (26 %) et le vélo (12 %, 3 % pour l’électrique) plus que la trottinette (1 %, 2 % pour l’électrique).

voiture actifs
(C) Alphabet-Ifop

Selon les résultats de l’étude, le temps de trajet domicile-travail moyen atteint 24 minutes pour une distance moyenne de 19 km. Mais ces tendances diffèrent selon la région et la taille de l’agglomération. C’est en région parisienne que le temps de trajet est le plus long (plus de 30 minutes pour près de la moitié des sondés) et en région Nord-Ouest qu’il est le plus court (moins de 20 minutes pour près de trois quart des personnes interrogées). À noter que les utilisateurs de la voiture viennent majoritairement (88,2 %) d’agglomérations de moins de 100 000 habitants.

Pour 35 % des actifs, les déplacements professionnels ont un impact sur leur qualité de vie. Selon eux, ils sont source de perte de temps (65 %), de stress (55 %) et de manque de ponctualité (38 %).

Plus de la moitié des actifs bénéficient de services de mobilité

En parallèle, 59,3 % des actifs disent bénéficier de services de mobilité par leur entreprise afin d’améliorer leur bien-être au travail (+ 9 points par rapport 2019). Les entreprises remboursent en premier lieu une partie des titres de transport en commun (21,1 %), voire l’intégralité (4,6 %).

Cependant, le remboursement des frais kilométriques, dont bénéficient 21 % des actifs, est la solution la plus attendue, ce qui « souligne la préférence des Français pour les déplacements en voiture », pointe Alphabet. Aussi, 17,7 % des actifs disposent d’un véhicule de fonction ou de service de manière permanente ou ponctuelle. Certains ont en outre accès à des espaces de stationnement (18,7 %), d’une solution de covoiturage (3,5 %) ou d’une borne de recharge pour véhicule électrique (5 %).

Solution de mobilité proposée par l’employeur Moyenne nationale 2019 Moyenne nationale 2020
Remboursement des titres de transport en commun 27,4 % 25,3 %
En partie 22,2 % 21,1 %
En totalité 5,3 % 4,6 %
Remboursement des frais kilométriques 26,1 % 21,2 %
Au forfait 14,9 % 14,2 %
Au réel 11,8 % 7,8 %
Accès à des espaces de stationnement 16 % 18,7 %
Pour vélos 11,6 % 13,1 %
Pour deux et trois-roues motorisés 6,7 % 9,4 %
Bornes de recharge électrique 6,2 % 5 %
Pour VAE 3,8 % 2,4 %
Pour voiture 2,8 % 3,6 %
Mise à disposition d’un véhicule de fonction ou de service 15 % 17,7 %
Permanente 11,8 % 13,6 %
Ponctuelle (autopartage) 3,6 % 4,4 %

Enfin, les actifs reconnaissent que ces solutions de mobilité leur apportent du confort et du bien-être (28,5 %), une économie financière (34,2 %) et un gain de temps de trajet (21,5 %).