Trajets professionnels : quels modes de déplacements en Île-de-France ?

Selon une étude menée en 2019 par le loueur Alphabet, les Franciliens sont encore nombreux à utiliser leur voiture pour leurs trajets professionnels ou domicile-travail, mais ont aussi plus fréquemment recours qu'ailleurs à d’autres solutions de mobilité, en particulier les transports en commun.

650
Trajets professionnels en Île-de-France
Source : Alphabet

Dans le cadre de son baromètre annuel consacré à la mobilité en entreprise, dont les résultats à l’échelle nationale avaient été publié en novembre 2019, le loueur Alphabet s’est plus spécifiquement intéressé aux trajets en Île-de-France. Pour rappel, l’institut Ifop avait interrogé en ligne 1 005 Français actifs âgés de 18 ans et plus du 9 au 15 septembre 2019.

Sur la seule région Île-de-France, les résultats indiquent que 45,1 % des sondés utilisent la voiture dans le cadre de leur travail – que ce soit pour leurs déplacements domicile-travail ou professionnels, contre 72 % à l’échelle nationale. « Les autres régions de France enregistrent entre 77 et 81,7% de personnes utilisant une voiture pour ce type de trajets », précise le baromètre.

Dans le détail, 33,5 % des répondants franciliens utilisent un véhicule thermique et 14,3 % un véhicule électrique ou hybride. Le recours à une motorisation thermique est privilégié pour sa rapidité (84,6 %), pour des raisons économiques (47,1 %) ou encore pour son confort (39,4%). Dans 18 % des cas, le véhicule a été mis à disposition par l’entreprise. En revanche, seuls 19 % indiquent ne pas avoir d’autre choix, « un chiffre moins élevé que dans les autres régions », précise le baromètre.

En parallèle, les sondés franciliens sont sans surprise plus nombreux que les autres à utiliser les transports en commun (48,7 % contre 24 % ailleurs) et les modes de transport « doux » (62,3 %) contre 39,2 % ailleurs. Ils ont notamment recours à la marche à pied (50,3 %) et au vélo (13,2 %). 31 % font également appel au covoiturage. À noter que les sondés franciliens sont moins nombreux à envisager de covoiturer (36,4 %) que la moyenne nationale (44,2 %).

En pratique, l’entreprise joue un rôle majeur dans la mobilité de ses collaborateurs en Île-de-France. En effet, 70,1 % des sondés franciliens ont déclaré bénéficier de solutions de mobilité permettant d’améliorer leur qualité de vie au travail de la part de leur entreprise, contre 50 % pour la moyenne nationale. Dans 46,7 % des cas, il s’agit d’un remboursement des titres de transport en commun, une solution jugée attractive par 75,5 % des répondants, qui mettent surtout en avant sa rapidité. Suivent l’accès à des emplacements de stationnement pour deux-roues (16,8 %), le remboursement des frais kilométriques (16 %) et la mise à disposition d’un véhicule de fonction ou de service (11,6 %). Précisons que seuls 4 % des répondants d’Île-de-France ont accès à une borne de recharge, contre 6 % à l’échelle nationale.

Autre enseignement : la distance moyenne des trajets domicile-travail est de 15 km en Île-de-France, soit 3 km de moins que la moyenne nationale, mais le temps pour le parcourir est plus élevé : 32 minutes en moyenne contre 23 minutes dans le reste de la France. Il dépasse même 30 minutes pour 38,6 % des sondés franciliens. Malgré tout, 44 % d’entre eux estiment que « la mobilité liée à leurs déplacements dans le cadre du travail n’impacte pas leur qualité de vie au travail » et 42 % qu’elle a même un impact positif. Néanmoins, 14 % jugent que ces trajets ont un impact négatif, en raison du stress lié à une fréquentation accrue, d’une perte de temps et d’un manque de confort.

Solution de mobilité proposée par l’employeur Moyenne francilienne Moyenne nationale
Remboursement des titres de transport en commun 46,7 % 27 %
En partie 40,4 % 22 %
En totalité 6,3 % 5 %
Remboursement des frais kilométriques 16 % 26 %
Au forfait 9 % 15 %
Au réel 7 % 12 %
Accès à des espaces de stationnement 16,8 % 16 %
Pour vélos 8,2 % 12 %
Pour deux et trois-roues motorisés 3,7 % 7 %
Bornes de recharge électrique 4 % 6 %
Pour VAE 2 % 4 %
Pour voiture 2 % 3 %
Mise à disposition d’un véhicule de fonction ou de service 11,6 % 15 %
Permanente 8,3 % 12 %
Ponctuelle 4,5 % 4 %

 

Enfin, pour l’avenir, 69,3 % des répondants d’Île-de-France pensent que le véhicule gardera une place importante dans les déplacements professionnels, contre plus de 76 % dans les autres régions. En revanche, seuls 27,8 % d’entre eux s’attendent à ce que les trajets soient effectués en véhicule électrique, contre 37 % à l’échelle nationale. 25,8 % anticipent en outre un essor du télétravail, contre 20 % dans le reste de la France.

Reste à savoir si la crise sanitaire liée à la pandémie de covid-19 va faire évoluer durablement les modes de déplacement. « Il sera intéressant de comparer les résultats de l’étude ci-dessous, dont les données ont été recueillies fin 2019, avec celles de la prochaine édition du baromètre, qui seront révélées fin 2020 », note Alphabet.

PARTAGER SUR