Le Transit Smart Energy Concept cherche à économiser l’énergie

Le concept de minibus 100 % électrique Transit Smart Energy Concept embarque 8 solutions pour réduire la consommation d’énergie des systèmes de chauffage et de climatisation et ainsi augmenter l’autonomie de la batterie.

953
Transit Smart Energy Concept
Source : Ford

Après avoir annoncé l’électrification de sa gamme, Ford a présenté le Transit Smart Energy Concept, un minibus électrique doté de 10 places assises et d’une autonomie de 150 km pour une charge complète en 4 h.

Ce prototype a été conçu par les ingénieurs du centre technique de Ford de Merkenich en Allemagne. Il se base sur un châssis de Transit équipé d’un moteur électrique et de la même chaîne de transmission que le StreetScooter Work XL, mais embarque quelques innovations destinées à optimiser les systèmes de chauffage et de climatisation.

Tout d’abord, un système de pompe à chaleur capte les calories disponibles dans l’air ambiant intérieur mais aussi extérieur du véhicule, permettant selon Ford de réduire jusqu’à 65 % la consommation du système de chauffage et d’augmenter l’autonomie du véhicule de 20 %.

Isoler le véhicule

Le véhicule est également mieux isolé au niveau du plancher et du toit pour éviter toute déperdition de chaleur. De plus, « une isolation en polycarbonate entre la porte passager et les places assises diminue les pertes de chaleur lorsque les passagers entrent et sortent du véhicule, précise Ford. Des fenêtres ventilées à double vitrage réduisent les surfaces en contact avec le froid et isolent mieux des pertes de chaleur. »

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Autre astuce : l’ouverture de la porte coulissante peut être pilotée directement par les passagers depuis un smartphone et sa largeur est modulable. « Le chauffage et la climatisation sont automatiquement désactivés lorsqu’elle la porte est ouverte », ajoute Ford.

Améliorer le confort individuel

Le véhicule joue aussi sur le confort thermique de chaque passager. Ceux-ci disposent de sièges chauffants réglables individuellement et un éclairage d’ambiance influence leur perception de la température : rouge pour réchauffer et bleu pour rafraîchir. Enfin, une batterie supplémentaire de 12 V stocke l’énergie générée par six panneaux solaires installés sur le toit et alimente les systèmes électriques à bord.

Afin d’évaluer les performances de ces équipements, de premiers essais sur route auront lieu d’ici la fin de l’année, dès la fin des tests en soufflerie. « Comparés aux utilitaires de transport de marchandises, les véhicules tels que les minibus consomment beaucoup plus d’énergie pour générer une température confortable pour leurs occupants », argue Ford. Néanmoins, « le résultat de ces recherches pourrait s’appliquer aux utilitaires, mais aussi à l’ensemble de nos futurs modèles électriques », estime Kilian Vas, responsable de projet chez Ford Europe.