Transition énergétique : des TPE-PME prudentes

Si les contraintes réglementaires pèsent plus sur les grandes entreprises que sur les TPE-PME, ces dernières n’en travaillent pas moins à verdir leur flotte. Mais si leurs démarches sont volontaristes, elles restent limitées par les contraintes liées aux véhicules « verts », tout particulièrement en ce qui concerne l’autonomie des modèles électriques.
- Magazine N°277
770

Pour les TPE-PME, la transition énergétique se veut plus ou moins contraignante selon la taille de la flotte. Avec plus de 100 véhicules, Baudin Châteauneuf doit par exemple renouveler 10 % de son parc en véhicules à faibles émissions pour respecter les attentes de la loi d’orientation des mobilités (LOM). Un changement important pour ce spécialiste de la transformation de l’acier : son parc d’environ 700 véhicules, dont un tiers d’utilitaires, se composait jusqu’ici à 90 % de diesel. « Nous verdissons progressivement cette flotte », précise Yannick Moraux, directeur du service transport et garage.

Depuis 2019, Baudin Châteauneuf a installé...