Transition énergétique : Transports Simon renouvelle sa flotte

Membre du groupement Astre, Transports Simon a profité du choix de MAN comme fournisseur aux astriens de 350 MAN TGX euro6D. L’objectif est double : remplacer d’ici 2025 ses 270 moteurs par des MAN au B100 exclusif et réduire de 60 % les émissions de CO2 de sa flotte.
3264
man astre

Transports Simon (Rethel, 08100) transporte du fret palettisé, du vrac liquide et solide et des produits sous température. Dirigée en grand régional, sa flotte roule dans le Grand-Est, le sud de la France et de l’Allemagne et la Belgique. Membre du groupement de transporteurs Astre, son dirigeant : Gilles Simon, souhaitait depuis 2020 « investir dans des véhicules propres ». Les 350 tracteurs MAN TGX Euro 6D retenus par Astre roulent au B100 exclusif. Ce choix fait suite au partenariat entre le constructeur et le groupe Avril. Le transporteur a donc décidé de remplacer les 270 véhicules de sa flotte par des MAN TGX de 510 ch. Ils rouleront au B100 exclusif d’ici 2025. 

Gilles Simon Man b100
Gilles Simon échange sa flotte Mercedes-Benz contre des MAN pour avoir des tracteurs au B100 exclusif et réduire de 60 % les émissions CO2 de sa flotte en trois ans à moindre coût.

Transports Simon : efficience et compensations

« MAN m’a convaincu par l’efficience de ses véhicules et par son engagement dans la durée sur le B100 exclusif, confie Gilles Simon. Le B100 m’a paru l’énergie la plus logique et la plus intéressante. Ce biocarburant donne ainsi du couple moteur aux véhicules. Nos trois sites se situent dans un rayon de 200 km. Une cuve de B100 à Rethel et une à Reims suffisent donc à approvisionner tous nos camions. »

Le transporteur compensera aussi la surconsommation de 6 % du B100 par rapport au gazole. « Nous augmenterons les réservoirs de nos porteurs de distribution de 250 à 400 l. Idem pour les réservoirs des tracteurs de 600 à 750 l. Equipés de doubles réservoirs, nos véhicules longue distance feront un aller-retour Reims-Toulouse avec un plein. »

tracteur man
Le contrat passé par Astre avec MAN pour l’achat de 350 MAN TGX a permis aux Transports Simon d’accélérer leur transition énergétique et de faire du B100 un avantage commercial.

Un pari commercial sur l’avenir

Le faible surcoût de la technologie a aussi joué. MAN le situe à moins de 1 000 euros. S’y ajoute le capteur MAN Greenbox développé par la société SP3H. Cette Greenbox atteste ainsi de la nature B100 exclusif du carburant. Quant au prix de l’Oleo100 d’Avril, « je le paie au prix du gazole, reconnaît Gilles Simon. Passer toute ma flotte au B100 est un coût immédiat et un pari sur l’avenir. Mais nous sortirons gagnants de cet investissement. En effet, dans les nouveaux appels d’offres, les clients exigent une offre certifiée en grammes de CO2 par TonneKm. Ne répondre qu’avec des énergies fossiles nous mettrait donc hors-jeu. Notre philosophie d’entreprise est de prendre de l’avance et travailler en partenariat avec nos clients pour faire de nos engagements des avantages commerciaux. »

capteur sp3h
Développée par SP3H, la Greenbox de MAN atteste de la consommation exclusive de B100.

Un futur B100 neutre à un tarif local  

Gilles Simon voit deux autres vertus au B100 : « Notre région produisant du colza pour l’assolement des terres et le rechargement des sols, nous nous appuierons sur un gisement local et une activité locale pour une consommation locale, pointe-t-il. Ainsi, nous serons moins dépendants du marché international des énergies. Et si les agriculteurs utilisent les nouveaux intrants à base de gaz ou d’urée qui sont à l’étude, le B100 deviendra 100 % neutre, parachevant ainsi notre transition énergétique. »

camion transports simon
En mai 2022, Simon aura 60 MAN au B100 exclusif et poursuivra ce renouvellement jusqu’en 2025 où il n’aura plus ni camions, ni cuves au gazole.
PARTAGER SUR