Trois questions à Olivier Papritz, responsable ventes flottes Seat France

Olivier Papritz : « En 2007, les ventes flottes, hors loueurs courte durée, vont représenter 6 % du volume global de Seat. »

- Magazine N°133
741

Les ventes en direction des flottes et entreprises sont une nouvelle orientation chez Seat ? Pour quelles raisons ?

Les ventes aux professionnels prennent une place de plus en plus importante sur un marché stationnaire où les immatriculations particuliers baissent. Ainsi, sur le marché VP, le Groupe Volkswagen a réagi fortement afin d’intégrer cette tendance en passant pour le marché VP et dérivés de 53 000 immatriculations professionnelles en 2004 à 67 000 en 2006, la marque Seat s’inscrit pleinement dans ce mouvement où sa présence sera essentielle dans les années à venir.

Que représentent aujourd’hui ces ventes pour Seat France ?

En 2007, les ventes flottes et entreprises, hors loueurs courte durée, pour la marque Seat vont représenter plus de 2 000 véhicules soit plus de 6 % du volume global de la marque, un chiffre destiné à augmenter.

Quelle gamme précise proposez-vous aujourd’hui à destination des entreprises. Avez-vous une gamme VUL ainsi que des VP transformable en VS ?

Aujourd’hui la gamme Seat se positionne sur le marché des VP et dérivés. Les produits concernés sont l’Ibiza Ecomotive, la Leon, l’Altea et l’Altea XL ainsi que l’Alhambra. Cette gamme s’étoffera de façon substantielle dans les deux années à venir. Pour les véhicules dérivés un kit est disponible pour toute la gamme réalisée par Novetud et bientôt par Gruau. Ces partenaires assurent à notre clientèle professionnelle, une assurance de qualité sur le kit lui-même, mais également sur la réversibilité.

PARTAGER SUR