L’Avere décerne ses Trophées électromobiles 2018

L’Avere-France a remis ce mercredi 19 décembre les Trophées des territoires électromobiles 2018, dans le cadre du ministère de la Transition Écologique et Solidaire. Cinq lauréats ont été récompensés.

1135
Trophées électromobiles

Organisée comme chaque année depuis 2010, la remise des Trophées des territoires électromobiles 2018 vise à récompenser et à mettre en valeur les villes, intercommunalités, syndicats d’énergie et groupements de territoires les plus actifs dans le domaine de la mobilité électrique. La cérémonie s’est déroulée le mercredi 19 décembre au ministère de la Transition Écologique et Solidaire en présence d’acteurs publics et privés de la filière automobile, dont Renault. La ministre chargée des Transports, Élisabeth Borne, s’est également exprimée pour saluer les lauréats.

Trophées électromobiles : le Grand Est mis en avant

Trois territoires du Grand Est ont cette année été distingués : la commune d’Épernay, la Communauté d’Agglomération Sarreguemines Confluences et Ardenne Métropole. Le Syndicat départemental d’énergies de l’Yonne a également remporté un trophée, tandis que l’Eurométropole de Strasbourg a reçu le prix spécial du jury.

À chaque fois, les initiatives portent sur le déploiement de véhicules électriques ou hybrides rechargeables au service des habitants, des entreprises locales mais aussi des flottes internes. Elles portent aussi sur le développement d’une infrastructure de bornes de recharge (ou de stations hydrogène pour les véhicules à PAC) et la mise en place de services d’autopartage. Les membres du jury ont aussi pris en considération les politiques d’incitation à l’acquisition et l’utilisation de véhicules ou deux-roues électriques, ainsi que les actions de communication et de sensibilisation auprès du public.

50 000 immatriculations électriques en 2018

« Depuis neuf ans, je constate que le mouvement vers une mobilité électrique et durable se poursuit et s’amplifie dans les collectivités et les territoires. Leur forte implication se retranscrit dans des actions et des projets innovants au plus près des personnes et des entreprises, s’est réjoui Joseph Beretta, président de l’Avere-France. Mais si l’on peut se féliciter de l’intérêt croissant des Français pour la mobilité électrique, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour répondre aux enjeux sociaux et environnementaux auxquels nous faisons face. » Dernière précision : les ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables devraient augmenter de 18 % cette année et dépasser les 50 000 immatriculations.

PARTAGER SUR