La commune de Tupigny fait tester l’hydrogène à ses habitants

La commune de Tupigny, dans l’Aisne (22), a fait tester un Kangoo Z.E.-H2 à ses habitants samedi 30 juin, en prévision du déploiement de deux véhicules hydrogène en libre-service, prévu pour 2020.

1968
Tupigny test véhicule hydrogène
© Groupe VDN

À l’heure du Plan hydrogène, la commune de Tupigny, dans l’Aisne (22), est précurseure. Elle a pour projet de déployer en 2020 une station et deux véhicules en libre-service sur la place du village, à destination de ses 350 habitants. La station sera alimentée en hydrogène d’origine renouvelable par le futur parc éolien de la commune, actuellement en construction en partenariat avec le spécialiste des projets d’énergies renouvelables « power-to-gas » VDN Group.

Après avoir annoncé le projet en février dernier, Tupigny a organisé une journée d’essai, avec un Kangoo Z.E.-H2 équipé par Symbio et un démonstrateur de station McPhy. Le service doit en effet répondre « aux besoins de la population en milieu rural de plus en plus éloignée des services quotidiens », et notamment lui permettre d’accéder gratuitement à l’agglomération la plus proche, Saint-Quentin.

« Grâce au parc éolien, nous envisageons plusieurs usages des voitures en libre-service. Cela peut permettre par exemple aux personnes en recherche d’emploi de pouvoir se déplacer sans frais. On imagine même pouvoir acquérir un bus à hydrogène pour le ramassage scolaire ou permettre aux agriculteurs de moderniser leurs équipements », a commenté Jean-Luc Egret, maire de Tupigny. « Le parc éolien, composé de 6 turbines, pourrait alimenter à lui seul 4 500 voitures et 75 bus à hydrogène », a précisé Nicolas Ugalde-Lascorz, directeur général de VDN Group.