• Mots clés connexes
  • GPL

Un nouveau départ pour le GPL ?

Les Français se laisseraient-ils enfin séduire par le gaz de pétrole liquéfié (GPL) ou est-ce le prix bonifié par la fiscalité portant sur les véhicules propres qui les incitent à se tourner vers ce mode de carburation ?

- Magazine N°152
507

Les deux certainement, surtout si en plus ils peuvent disposer de modèles d’usine commercialisés par les constructeurs. Pas étonnant alors que les immatriculations de VN neufs GPL qui marquaient le pas jusqu’ici s’envolent. Près de 9 400 modèles GPL ont ainsi été commercialisés sur les sept premiers mois de l’année. Des ventes regonflées cet été avec l’arrivée de la Dacia Sandero GPL et un prix de vente du carburant qui demeure toujours le moins cher à la pompe, avec un prix moyen de 0,67 €/l, contre 1,04 €/l pour le gazole et 1,27 €/l (chiffres de septembre 2009). Qui plus est, toutes primes déduites (bonus écologique et prime à la casse), les véhicules GPL sont vendus à des tarifs de plus en plus attractifs. A partir de 5 990 € par exemple pour le Sandero et 1 000 € de plus pour une Chevrolet Aveo GPLi. L’avenir du GPL en France est donc loin d’être compromis. Y compris en mode hybride, comme à bord de la Toyota Prius GPL/électrique présentée le 19 septembre dernier à Boulogne-Billancourt (92) à l’occasion de la Semaine européenne de la mobilité.