Une aide financière pour équiper les VUL : retour d’expérience

Près de 4 000 utilitaires légers ont bénéficié de l’aide nationale (désormais close) à l’acquisition de véhicules plus sûrs, destinée aux PME de moins de cinquante salariés. « Nous sommes sous l’objectif des 5 000 », note Julien Tonner, ingénieur conseil au pôle risques physiques et technologiques de la Cramif. Qui souligne « le contexte économique peu propice à l’investissement mais aussi la difficulté à atteindre cette population de PME. Les demandes se sont multipliées en fin de programme. »

- Magazine N°188
776
Une aide financière pour équiper les VUL : retour d’expérience

Dans une première version, cette aide de 3 000 euros était liée à l’acquisition d’un VUL disposant de six équipements de sécurité* et à la formation d’au moins un salarié. « Ensuite, nous avons voulu démultiplier cette action. Nous avons ouvert l’aide à l’acquisition de plusieurs véhicules par entreprise, tandis que la formation est devenue facultative », explique Julien Tonner. Avec deux objectifs : « Faire prendre conscience aux PME de la nécessité de mieux équiper les véhicules mais aussi inciter constructeurs et concessionnaires à améliorer leurs offres en termes d’équipements », reprend le représentant de la Cramif.

L’entité...

PARTAGER SUR