Une offre concurrentielle et diversifiée

Qu’il s’agisse de la conception ou de la production, l’offre des marques asiatiques s’est nettement européanisée, avec le Nissan Qashqai, la Toyota Yaris ou le Kia Sportage 100 % « made in Europe ». Et ces constructeurs japonais et coréens proposent aussi des catalogues fournis et récemment renouvelés, avec une avance sur l’électrique et l’hybride.

- Magazine N°168
436
Une offre concurrentielle et diversifiée

Les ventes sociétés des constructeurs asiatiques

Toyota, avec sa marque de luxe Lexus, demeure le numéro 1 des asiatiques sur le marché français (VP et VU), avec encore une bonne longueur d’avance sur son concurrent Nissan-Infiniti : 13 000 immatriculations les séparaient encore en 2010, avec respectivement 67 311 unités contre 54 351. Si les catalogues de ces deux leaders sont étoffés et couvrent l’ensemble des besoins, Toyota aligne une palette plus large de modes de propulsion (essence, diesel, hybride et bientôt électrique), alors que Nissan a fait l’impasse sur l’hybride au bénéfice de la Leaf électrique.

Mais avec les ventes sociétés,...