Spécial TPE PME 2012 : des flottes sur mesure

« Une vision patrimoniale de l’entreprise » : Stéphane Coignet, Rexair

Stéphane Coignet est le président de Rexair. Stéphane Coignet reste réticent à des modes de financement qui ne permettraient pas à Rexair, spécialiste de l’aéraulique, d’acquérir ses propres véhicules.

1089

« Nous avons une flotte de six véhicules. L’un est destiné aux techniciens pour le transport de matériel : un Peugeot Expert. Les autres sont des véhicules de société de type familial pour les commerciaux, des 207 Peugeot. Nous avons fait le choix de deux financements : la LOA avec un achat pour un euro symbolique en fin de contrat pour les véhicules des commerciaux et l’achat direct pour celui des techniciens. La durée de vie des voitures des commerciaux est plus courte et au bout de deux ou trois ans, nous préférons les vendre. Avec le contrat de maintenance de la LOA, nous bénéficions d’options supplémentaires (pneus et entretien).

Notre volonté reste d’être propriétaire à l’issue du contrat et de pouvoir récupérer les véhicules pour les revendre, acquérir une valeur résiduelle et acheter un nouveau véhicule. Notre trésorerie nous autorise l’acquisition et nous avons une vision patrimoniale de l’entreprise : nous en sommes propriétaires et actionnaires. Nous n’avons la démarche d’un grand groupe qui se concentre sur son savoir-faire et externalise tout ce qui n’en fait pas partie, à l’image des sociétés d’informatique. En tant que patrons propriétaires, nous aimons avoir du dur et du solide. Nous ne sommes pas plongés dans les calculs pour voir ce qui est le plus intéressant entre les modes de financement. Et notre expert-comptable, à qui nous avons exposé notre démarche, ne nous a pas donné de conseils déterminants pour la LLD plutôt que pour la LOA ou l’acquisition. »

Spécial TPE PME 2012 : des flottes sur mesure

PARTAGER SUR