Urby : premier bilan positif pour la recharge solaire EnerNETMob

Dans le cadre du projet EnerNETMob, Urby a fait rouler un Master Z.E. alimenté par une recharge solaire. Premier bilan.
3122
urby recharge solaire

Urby, filiale de La Poste, a testé une borne électrique alimentée par la recharge solaire produite par une ombrière photovoltaïque. Objectif : recharger un Master Z.E. frigorifique 100 % électrique. Le projet EnerNETMob, lancé par le pôle de compétitivité Capenergies de la Région PACA, est financé par la Commission Européenne dans le cadre du programme Interreg MED. Les premiers résultats se font plutôt positifs.

Urby a donc mené ce projet EnerNETMob entre avril et décembre 2001 dans le but de tester la pertinence de la recharge solaire du Master Z.E. Ce Master a effectué ses livraisons de produits frais entre le site d’Urby, le MIN des Arnavaux et le centre-ville marseillais, distant d’environ 6 km.

Le Master Z.E., un choix optimal pour Urby

Cette expérimentation a tout d’abord confirmé le choix du Master Z.E. pour les tournées réalisées par Urby. Au total, le Master a mené à bien, pendant la période d’expérimentation, 151 tournées de 56 km en moyenne. Ces tournées pouvaient aller jusqu’à 105 km. Le véhicule a transporté plus de 60 t de produits frais. Et pour 87 % des tournées effectuées, l’utilitaire est revenu sur site avec au moins 30 % de batterie.

La recharge solaire EnerNETMob : un dispositif concluant

L’ombrière photovoltaïque a ainsi couvert 49 % des besoins de recharge du Master. « Sur les 2,9 MWh produits, 873 kWh ont servi à alimenter la borne de recharge. Le reste a été réinjecté dans le réseau basse tension du site du MIN, pour alimenter les bureaux du bâtiment administratif et autres points de consommation à proximité », indique-t-on chez Capenergies. Cette phase d’expérimentation devrait déboucher sur la pérennisation du dispositif et son extension sur le site. « Le MIN des Arnavaux prévoit d’installer dix points de charge supplémentaires, la moitié pour ses employés, l’autre ouverte à l’ensemble des opérateurs présents sur son site ».

Les résultats de ce premier test vont être mis en commun avec les autres pilotes européens du projet EnerNETMob pour la création d’un manuel de bonnes pratiques à destination des collectivités locales.