UTA veut abolir les frontières européennes à l’aide de son télépéage

643
UTA One
Le télépéage UTA One © UTA

S’acquitter des péages quel que soit le pays, c’était l’objectif que l’Union Tank Eckstein GmbH & Co. KG (UTA) s’est fixé. Le fournisseur de services s’est rapproché de son but le 3 avril lorsqu’il a annoncé la réussite des tests techniques de son « UTA One ». Son dernier appareil de télépéage permet à ses clients de payer les différents péages européens en une seule fois. Pour l’instant, les pays participants sont : la France, la Belgique, l’Italie, l’Autriche, la Pologne, le Portugal et l’Espagne. UTA compte cependant ajouter d’autres pays de l’Union européenne. Pour ce faire, la société utilisera son système de mise à jour « volant » qui permet d’aligner les boîtiers avec les péages des nouveaux pays.

PARTAGER SUR