Quelle sera la voiture de 2030 ?

Telle était la question centrale de la 4e édition du challenge Valeo Innovation, un concours qui s’adresse aux étudiants du monde entier et récompense des projets automobiles innovants.

2119
Valeo innovation challenge 2017

Cette année, les équipes devaient donc inventer une technologie ou un usage qui, d’ici 2030, rendraient la voiture plus intelligente, intuitive, verte et ludique. 1 628 équipes issues de 80 pays et de 748 universités et écoles ont présenté un projet, soit près de 5 000 étudiants. Les 24 demi-finalistes se sont vu octroyer 5 000 euros pour construire un démonstrateur évalué ensuite par des experts de Valeo, et 7 ont été sélectionnés pour pitcher leur projet face à un jury. Les gagnants ont été annoncés jeudi 26 octobre à la Maison de la recherche à Paris.

L’hydrogène pour réduire la consommation d’essence

Équipe Cley : de gauche à droite, César Eduardo Vázquez Martinez, étudiant en ingénierie spécialisé en électromécanique, Yung Leeng Esperanza de Alba Chong, étudiante en licence de chimie, et Manuel Alejandro Vázquez Martinez, étudiant en génie biomédical. Source : Valeo Innovation Challenge
Équipe Cley : de gauche à droite, César Eduardo Vázquez Martinez, étudiant en ingénierie spécialisé en électromécanique, Yung Leeng Esperanza de Alba Chong, étudiante en licence de chimie, et Manuel Alejandro Vázquez Martinez, étudiant en génie biomédical. Source : Valeo Innovation Challenge

Dans la catégorie « innovation technologique », l’équipe Cley de l’Universidad Autónoma de San Luis Potosí (Mexique) a ainsi remporté 100 000 euros et une place dans un accélérateur de start-up pour son système d’hydrogénération. Celui-ci utilise l’énergie récupérée pendant les phases de freinage du véhicule pour produire de l’hydrogène. Ce dernier peut ensuite être mélangé à l’essence pour améliorer le rendement de combustion du moteur, grâce à des injecteurs spécifiques. Le système permettrait 10 % d’économie de carburant selon les experts de Valeo.

Equipe Cley prototype« Notre projet a été pensé tout d’abord pour le marché mexicain où les technologies alternatives – électrique et hybride – ne sont pas assez développées et où cela va prendre plus de temps qu’en France. Pour l’instant, notre prototype est conçu pour un moteur essence, mais cela pourra fonctionner aussi avec du diesel, a déclaré César Eduardo Vázquez Martinez, étudiant en ingénierie spécialisé en électromécanique.

Un véhicule de livraison qui se transforme en capsule de sommeil

Équipe Futucity : Maciej Zawierucha et Julia Gorecka, étudiants en design industriel à l’Académie des beaux-arts Jan Matejko de Cracovie (Pologne). Source : Valeo Innovation Challenge
Équipe Futucity : Maciej Zawierucha et Julia Gorecka, étudiants en design industriel à l’Académie des beaux-arts Jan Matejko de Cracovie (Pologne). Source : Valeo Innovation Challenge

Dans la catégorie « nouveaux usages », c’est l’équipe Futucity de l’Académie des beaux-arts Jan Matejko de Cracovie (Pologne) qui a emporté le premier prix avec son concept-car Haibu. Ce véhicule autonome a été conçu pour servir à la livraison de marchandises le jour et de capsule de sommeil la nuit. Connecté à la ville, il ne s’arrête jamais de rouler en journée et livre les clients grâce à un drone, ce qui contribue à éviter les embouteillages. « La voiture utilise les équipements connectés au cloud. C’est comme un essaim d’abeilles qui ensemble forment une intelligence collective », a expliqué Maciej Zawierucha, l’un des deux porteurs du projet.

Equipe Futucity prototype Source : Valeo Innovation Challenge
Source : Valeo Innovation Challenge

« La voiture n’a pas de corps en métal, mais une peau. Elle gonfle la nuit pour gagner de l’espace », a complété sa collègue Julia Gorecka. Les places de stationnement se transforment en lieux d’hébergement pouvant accueillir une à deux personnes, et ainsi répondre aux enjeux de surpopulation en ville. « Nous nous sommes inspirés de Tokyo qui a déjà des solutions pour les gens qui restent de plus en plus longtemps au travail et ne peuvent pas rentrer chez eux », a précisé Julia Gorecka. Avec le chèque de 100 000 euros, les deux étudiants en design industriel souhaite commencer à développer l’architecture réseau qui permettra à Haibu de fonctionner.

À la seconde place, les français Ours Mobility pour leur système de parking intelligent, et les polonais SPMIP pour leurs capteurs capables de détecter si la route est mouillée ou verglacée, ont remporté 10 000 euros chacun.