Valeurs résiduelles : les constructeurs à la manœuvre

Avec la nouvelle donne fiscale et réglementaire se pose la question de l’évolution des prix de revente des véhicules en fin de contrat. Après une année 2019 qui a vu les VR des motorisations diesel et essence fluctuer, 2020 amènera assurément de nouveaux changements, plus particulièrement en ce qui concerne les motorisations alternatives.

- Magazine N°256
494

Sur les valeurs résiduelles (VR) des véhicules, 2019 a apporté son lot de changements. « On nous avait annoncé un repli important des VR du diesel. Cela n’a pas été le cas », constate Hugues de Laage de Meux, directeur de PSA Corporate Sales France. En cause : une prise de conscience que, malgré ses défauts, le diesel reste incontournable pour certains trajets. « Des loueurs ont réajusté les VR en faveur du diesel à la fin 2019 car cette motorisation continue d’être liée à un usage », confirme Antoine Maria, manager des ventes grands comptes et loueurs longue durée chez Ford. Une persistance qui se traduit d’ailleurs dans les parts de marché...

PARTAGER SUR