Valorex maîtrise sa flotte de véhicules en autopartage

Spécialiste de l’alimentation végétale pour l’homme et l’animal, Valorex exploite pour sa flotte en autopartage le dispositif e-colibri.

981
Valorex autopartage
Nicolas Kerebel, chargé des services généraux de Valorex

Après avoir mis en place il y a cinq ans une flotte de cinq véhicules en autopartage pour les déplacements professionnels des 150 salariés de son entreprise, Valorex en a réduit son nombre fin janvier. « Nous avons actuellement quatre véhicules en autopartage, décrit Nicolas Kerebel (photo), chargé des services généraux de Valorex : trois thermiques et un électrique. »

Cette diminution repose sur l’utilisation du dispositif e-Colibri de Mobility Tech Green. « L’administrateur a une meilleure vision du taux d’utilisation, des kilométrages effectués et, à terme, peut affiner la taille de la flotte », argumente Nicolas Kerebel. Autre bénéfice du dispositif pour cette entreprise implantée à Combourtillé en Ille-et-Vilaine (35) : il simplifie l’utilisation des véhicules de service en autopartage. « L’utilisateur n’a pas de clefs à chercher, il sait quels véhicules sont disponibles et reste autonome dans sa prise de réservation », résume le responsable des services généraux.

Une démarche d’entreprise sur ce thème de l’autopartage

PARTAGER SUR