VE : marche arrière en avril après un mois de mars record

Le rapport d’avril de l’Avere sur le véhicule électrique est paru. Le nombre d’immatriculations montre un retour à la normale après un mois de mars exceptionnel.

1423
Borne de recharge pour VE
Une borne de recharge pour voiture électrique CC

Les ventes de véhicules électriques ont baissé en avril par rapport au mois de mars. Ce dernier avait connu un pic « historique », mais cette tendance a été de courte durée, comme le rapporte l’Avere dans son dernier rapport. En effet, avril a été moins généreux pour ce marché : les 1 990 véhicules particuliers électriques vendus font pâle figure face aux 4 214 de mars. Cependant, ce chiffre marque une croissance de 28,9 % par rapport à avril 2017.

Progression toujours menée par la Renault Zoé avec 961 immatriculations malgré une faible hausse de 2,34 %, comparée aux + 13,38 % au mois de mars. En termes de croissance, la Nissan Leaf II s’est tenue en tête de peloton : + 89,39 % pour 961 immatriculations. La troisième place du podium a été décernée à BMW avec 200 i3 écoulées. En outre, ces dernières seraient de moins en moins équipées de prolongateurs d’autonomie. Effectivement, la proportion de ces véhicules équipés de cette technologie est passée de 59 % à 49 % entre avril 2017 et avril 2018.

Un marché VE utilitaire fragile

Côté utilitaires, le secteur a affiché des résultats en berne. L’Avere a recensé 404 immatriculations en avril dernier contre 756 en mars. Le Renault Kangoo Z.E. a occupé la première place avec 198 unités, mais contre 369 immatriculations en mars. Loin derrière, PSA a tenté de réduire l’écart avec le Peugeot Partner (57 en avril, 122 en mars) et le Citroën Berlingo (40 en avril, 69 en mars). De même, la version utilitaire de la Renault Zoé s’est écoulée 37 unités en avril, contre 95 en mars.

Le marché des hybrides rechargeables n’a pas été épargné par la chute : 1 187 mises à la route en mars contre 845 en avril. Selon les chiffres de l’Avere, ce segment est plutôt tourné vers le premium allemand. En effet, la Mercedes GLC a continué de dominer le marché malgré une baisse de 2,40 % l’amenant à 122 unités. La Porsche Panamera (90), le BMW X5 (69), la Hyundai Ioniq (66) et la Volvo XC60 (56) se sont partagé le reste du marché.