Véhicule autonome : la NASA s’appuie sur Nissan

Rendre accessibles les technologies relatives au véhicule autonome, c’est bien l’ambition de la NASA qui, pour mener à bien ce projet, fait appel à Nissan. 

398
Véhicule autonome : la NASA s’appuie sur Nissan

Le constructeur et l’administration américaine de l’aéronautique et de l’espace viennent en effet de conclure un partenariat de cinq ans, entièrement consacré à la recherche et au développement de systèmes autonomes.

Sont mobilisés sur ce projet les chercheurs du Nissan Valley Research Center et de l’Ames Research Center de la NASA, avec trois grands axes de travail : les interfaces homme-machine, les applications en réseau ainsi que les analyses et vérifications de logiciel.

Dans le cadre de ce partenariat, Nissan apportera son savoir en matière de technologies et de composants pour le véhicule autonome et le développement des applications véhicules. La NASA apportera sa connaissance du matériel et des logiciels nécessaires au développement du véhicule autonome, déjà employés dans la recherche spatiale et automobile.

Tandis que les logiciels seront expérimentés sur les bancs d’essai de Nissan, les chercheurs des deux entités testeront une flotte de véhicules 100 % électriques à conduite autonomes au sein de l’Ames Research Center. Le premier modèle de cette flotte devrait parcourir les pistes d’essai d’ici la fin de l’année.

Avec cette coopération, Nissan vise à accélérer le développement technologique de la conduite autonome accessible mais aussi sécurisée, avec des applications concrètes prévues dès 2016.