Véhicule autonome : l’autonomie mais avec des limites

« Les véhicules intelligents sont la clé du système mais une vaste approche sociétale reste vitale pour offrir une mobilité personnelle durable à l’avenir », explique Lars Danielson, vice-président senior de Volvo Cars Operations en Chine. La Suède intègre d’ailleurs d’ores et déjà la conduite autonome dans sa stratégie de développement durable.

- Magazine N°210
1091
Véhicule autonome : l'autonomie mais avec des limites

En effet, la mise en place de trajets automobiles autonomes s’inscrit dans un ensemble et ne peut se limiter à des véhicules toujours plus technologiques. Il lui faut une infrastructure pour que les véhicules puissent exploiter toutes les fonctionnalités que leur connexion autorise, et un cadre juridique. Et surtout, il faut que le public en comprenne l’intérêt, en apprenne le fonctionnement et en accepte les contraintes. C’est donc un travail technologique, législatif et de communication qu’il convient de mener.

Sans oublier qu’avec ces technologies, des interrogations sur la sécurité se font jour, comme avec le risque de piratage des données...

PARTAGER SUR