Véhicule connecté : un marché à 9 milliards d’euros en 2020

Dans un récent rapport, IDATE est revenu sur l’essor du marché du véhicule connecté. Le cabinet d’études estime que d’ici 2020, celui-ci devrait atteindre 9 milliards d’euros et concerné 420 millions de véhicules.

740
Véhicule connecté : un marché à 9 milliards d’euros en 2020

À l’image du partenariat entre Valeo et Capgemini, le véhicule connecté attire de plus en plus d’acteurs. Et pour cause, dans un rapport publié le 30 novembre, IDATE estime que ce marché devrait atteindre 9 milliards d’euros en 2020, pour une flotte de 420 millions de véhicules. Pour le cabinet d’études, plusieurs acteurs se partageront le véhicule connecté : « les constructeurs, les opérateurs téléphoniques mais également les acteurs de l’internet ».

Pour IDATE, le véhicule connecté « va connaître un essor rapide », qui correspond à un taux de croissance annuel moyen de 34 %. Néanmoins, précise le cabinet : « Cette croissance n’est pas homogène en fonction des différentes catégories de voiture. » L’étude revient en plus sur le fait que pour les acteurs de l’internet, « l’automobile est un terminal de plus comme le smartphone, la tablette ou le portable et qui doit être intégré comme tel ».

Si l’Asie devrait dominer ce marché en 2020, l’Europe enregistrera tout de même « un taux de croissance annuel moyen de 40 %, principalement grâce à la réglementation eCall qui entrera en vigueur fin 2018 ». En valeur, le véhicule connecté devrait engendrer des revenus de 9 milliards d’euros. Ces montants comprennent les revenus liés à la connectivité dans les systèmes embarqués mais aussi les revenus indirects liés à l’usage des smartphones. 

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter