Véhicule électrique : le marché en pente douce cet été

D’après les données de l’Avere, les ventes de véhicules électriques neufs ont progressé de 7,5 % durant les mois de juillet et août à 2 743 unités.

753
Véhicule électrique : le marché en pente douce cet été

Après un premier semestre pour le moins convaincant avec pas moins de 15 000 immatriculations et une progression de près de 50 %, les ventes de véhicules neufs électriques ont connu un été en demi-teinte. En effet, d’après les statistiques de l’Avere, les mises à la route ont progressé de 7,5 % sur juillet et août à seulement 2 743 unités.

Contrairement aux habitudes, les véhicules particuliers ont particulièrement souffert durant cette période, encaissant même une chute des ventes avec 1 984 immatriculations contre 2016 l’an dernier (- 1,5 %). La Renault Zoé est restée en tête avec 825 immatriculations mais une part de marché en baisse à 41 %. La Nissan Leaf s’est placée en deuxième position avec 351 ventes, tandis que la BMW i3 (sans range extender) est arrivée troisième avec 183 mises à la route.

Les VUL sauvent l’été

C’est donc du côté des VUL qu’il fallait parier durant l’été avec 759 véhicules vendus, un chiffre en progression de 42 %. Renault s’est particulièrement distingué avec 378 Kangoo Z.E. et 67 Zoé VU écoulés durant cette période, loin devant le Ligier Pulse et ses 91 immatriculations ou le Nissan e-NV200 et ses 57 unités écoulées.

Sur les huit premiers mois de l’année, le marché reste cependant sur une tendance positive avec 17 811 véhicules vendus, un chiffre en hausse de 41 %. Les VP demeurent majoritaires avec 14 322 unités et une part de marché de plus de 1 % sur le marché global français, tandis que les VUL, avec 3 489 immatriculations, gagnent 36 % par rapport à la même période en 2015.

PARTAGER SUR