Un véhicule de fonction à hydrogène pour la Vendée

Le département de la Vendée a acheté une Toyota Mirai pour les déplacements de son président. Ce véhicule à hydrogène pourra notamment être ravitaillé par la station de La Roche-sur-Yon qui sera bientôt en service.
5600
véhicule hydrogène Département de la Vendée
© Département de la Vendée

Équipé d’une flotte de 12 véhicules électriques, le département de la Vendée a récemment acquis un véhicule à hydrogène : une Toyota Mirai. Alain Leboeuf, président du conseil départemental de la Vendée, roulera désormais à bord de cette voiture pour les déplacements liés à sa fonction. Depuis 1er juillet 2021, Alain Leboeuf se déplaçait en véhicule électrique mais se trouvait « limité » dans ses déplacements. « Avec ce véhicule à hydrogène d’une autonomie de 650 km, je peux me déplacer sans contrainte tout en respectant l’environnement », indique-t-il.

Hydrogène : une production locale en Vendée

De l’hydrogène issu d’une production locale, à Bouin en Vendée, alimentera ce véhicule de fonction. En effet, à l’aide de l’électricité générée par le parc éolien de Vendée Énergie de Bouin, le fournisseur Lhyfe produit déjà, depuis septembre 2021, l’équivalent de 300 kg d’hydrogène « vert » par jour. Lhyfe acheminera le combustible vers la station d’avitaillement de La Roche-sur-Yon dont l’inauguration aura lieu le 9 décembre 2021.

Cette première station multi-énergies réunira ainsi sur un même site des énergies produites dans le département. En effet, outre l’hydrogène élaboré à Bouin, la centrale solaire et les méthaniseurs de MéthaVie, situés à Le Poiré-sur-Vie, alimenteront respectivement les bornes de recharge rapide et les points de distribution de bioGNV de la station de La Roche-sur-Yon. Actuellement, selon le département, les 4 450 véhicules électriques en circulation en Vendée peuvent se recharger sur 101 bornes publiques dont 12 bornes rapides, contre 80 bornes publiques en 2016.

Neuf stations GNV d’ici 2025

En outre, le département de la Vendée compte aujourd’hui quatre stations d’avitaillement en GNV en service : Mortagne-sur-Sèvre, La Chaize-le-Vicomte, Les Essarts-en-Bocage et Fontenay-le-Comte. Il prévoit d’en construire cinq autres d’ici 2025. Celles de La Roche-sur-Yon, des Sables-d’Olonne, de Challans seront construites en 2021 et 2022, tandis que deux autres projets sont en cours à Montaigu-Vendée et Les Herbiers.