Véhicule industriel : une année 2019 positive

Selon l’Observatoire du véhicule industriel (OVI), les ventes de VI en France ont progressé de 2,4 % en 2019, tout en laissant présager un prudent repli pour 2020.

657
Véhicule industriel 2019
S-Way Iveco au gaz

En 2019, le marché français du véhicule industriel a affiché sa meilleure performance depuis 2008 avec un total de 55 250 VI vendus, dont 30 673 tracteurs et 24 577 porteurs. Pour l’OVI, ces bons résultats tiennent à la croissance économique française supérieure à la moyenne européenne et à l’effet positif des grands travaux sur le secteur des travaux publics.

Cependant, la nette baisse des ventes au second semestre montre aussi que les transporteurs ont souhaité reporter leur adoption du tachygraphe communiquant 1C et de la norme Vecto qui définira l’empreinte carbone des VI à partir de 2030. Ils ont donc profité du saut technologique et de l’excellent TCO apportés aux véhicules thermiques par la norme Euro 6C pour investir durablement dans des VI au gazole.

2020 s’annonce en baisse pour le véhicule industriel

L’OVI s’attend donc pour 2020 à un repli des ventes françaises autour de 49 500 unités, soit – 10 % par rapport à 2019. Pour autant, l’Observatoire constate que les véhicules au GNV constituent désormais un nouveau segment du VI avec un parc de 4 083 unités (chiffre à fin novembre 2019), BOM comprises, soit 3 % du marché, et avec 165 stations GNC-GNL en France fin 2020.

L’ensemble de ces analyses se retrouve à l’échelle européenne où les immatriculations 2019 des véhicules de plus de 3,5 t ont dépassé les 400 000 unités, tout en baissant en fin d’année.

Les résultats 2018 du marché du véhicule industriel

PARTAGER SUR