Des véhicules autonomes en circulation à Paris dès 2024 ?

La ville de Paris souhaite que les véhicules autonomes soient déployés à grande échelle d’ici 2024, date prévue de la fin du diesel dans l’agglomération.

1746
Véhicules autonomes Paris : Expérimentation de navette autonome dans le Bois de Vincennes
Expérimentation de navette autonome dans le Bois de Vincennes © Paris.fr

Mercredi 13 décembre, une trentaine de constructeurs automobiles et d’acteurs de la mobilité se sont réunis à l’Hôtel de Ville sous l’égide du C40, le réseau mondial de villes actuellement dirigée par Anne Hidalgo. L’objectif : travailler sur le développement des véhicules autonomes en ville.

La maire de Paris estime en effet que le véhicule autonome est « une réponse concrète à l’ensemble de nos problématiques actuelles dans le domaine de la circulation automobile. Il apporte de la fluidité et de la régularité, il renforce la sécurité routière, il recourt à des motorisations propres, il garantit la rotation du stationnement. »

La ville parie sur les navettes sans chauffeur

Pour réussir un déploiement d’ici 2024, les participants tablent avant tout sur les solutions de navettes sans chauffeur pour le transport collectif. Deux expérimentations ont déjà été menées à Paris, sur le pont Charles de Gaulle et dans le 12e arrondissement. Mais d’autres usages sont envisagés : « Le véhicule autonome peut apporter des solutions de mobilité nouvelles, en matière de logistique urbaine par exemple, ou bien pour des services nocturnes, des services à la demande ou adaptés aux personnes à mobilité réduite, en complément de notre réseau de métro, qui en raison de son ancienneté, n’est pas suffisamment accessible », a notamment cité Anne Hidalgo.

Reste à adapter la législation pour permettre à ces véhicules de circuler : « Nous devons définir dès maintenant un cadre commun de travail entre acteurs publics et privés, établir des règles et une méthode qui conviennent et s’appliquent à tous », a résumé la maire de Paris. Une conférence des parties aura pour mission de définir avant l’été 2018 une liste de lieux à desservir dans le cadre d’essais de véhicules autonomes.