Véhicules autonomes : Volvo intègre les défaillances techniques

L’objectif de Volvo pour son projet Drive Me portant sur les véhicules autonomes : confier 100 véhicules autonomes à ses clients sur des routes choisies de Göteborg.

431
Véhicules autonomes : Volvo intègre les défaillances techniques

C’est désormais chose faite grâce à Autopilot, système de conduite autonome complet.

Déjà capable de piloter automatiquement un véhicule dans divers scénarii de circulation, Autopilot peut désormais gérer les éventuels défauts techniques qui surviennent lors d’un trajet, grâce à une analyse étendue des défauts techniques possibles.

Ce système de tolérance aux pannes s’appuie sur un réseau de capteurs, sur différents systèmes basés sur le cloud mais aussi sur des technologies intelligentes de freinage et de direction. À titre d’exemple, si la probabilité d’un dysfonctionnement des freins reste faible, Volvo dotera tout de même ses futurs modèles autonomes d’un second système indépendant de freinage. Le constructeur reste en revanche muet sur les surcoûts généré par ces technologies.