Véhicules d’entreprise : – 22,63 % en août 2021

Selon l’Arval Mobility Observatory, 32 025 véhicules légers ont été immatriculés en août 2021 sur le marché entreprise, en recul de 22,63 % comparé à août 2019, année de référence avant crise sanitaire.
1312
Véhicules entreprise

En août 2021, « le marché entreprise a subi un net coup d’arrêt », indique l’Arval Mobility Observatory. De fait, 39 025 véhicules légers (VL) ont été immatriculés le mois dernier, soit – 22,63 % par rapport au mois d’août 2019, « caractérisé par une activité dite normale contrairement à l’année 2020 », précise l’observatoire. Cette baisse a concerné les véhicules particuliers (VP) avec 24 965 unités immatriculés, soit – 19,3 % ; mais aussi et surtout les utilitaires légers (VUL) avec 14 393 unités immatriculées, soit – 38,37 %.

Côté énergie, « les motorisations thermiques subissent une désaffection de grande ampleur par rapport à 2019 », signale l’observatoire, qui a enregistré l’immatriculation de 20 484 VL diesel (- 41,67 %) et 7 152 VL essence (- 37,7 %). Inversement, les immatriculations de VL hybrides ont progressé de 220,35 % à 8 153 unités et celles de VL électriques de 125,5 % à 2 325 unités.

Véhicules d’entreprise : le marché en recul de 8,1 % sur huit mois comparé à 2019

Au total, sur les huit premiers mois de l’année 2021, l’observatoire a comptabilisé 531 593 immatriculations de véhicules légers, en repli de 8,1 % comparé à la même période en 2019, dont 312 946 VP (- 8,37 %) et 218 647 VUL (- 7,67 %). « À la fin du premier semestre, le marché entreprise affichait un recul de 4,7 %, signe que l’activité a singulièrement ralenti cet été », pointe l’Arval Mobility Observatory.

Précisons qu’il y a eu depuis le début de l’année 313 798 immatriculations de VL en diesel (- 24,16 %) et 104 301 en essence (- 18,95 %). En parallèle, 85 024 VL hybrides ont été mis à la route (+ 304,1 %) – dont 43 761 non rechargeables (+ 168,86 %) et 41 263 rechargeables (+ 766 %) – ainsi que 24 273 VL électriques (+ 79,16 %).

Les parts de marché se répartissent donc à fin août 2021 à 59,03 % pour le diesel, 19,62 % pour l’essence, 15,99 % pour l’hybride – dont 8,23 % pour l’hybride non rechargeable et 7,76 % pour l’hybride rechargeable – et 4,57 % pour l’électrique. « Si l’on prend en compte uniquement le segment des VP, les parts de marché s’établissent à 29,88 % pour l’essence, 37,62 % pour le diesel, 5,77 % pour l’électrique et 25,85 % pour l’hybride dont 13,02 % pour les rechargeables et 12,83 % pour les hybrides simples », précise l’observatoire.