Véhicules d’entreprise : un marché bien orienté en février

Dans un marché du véhicule d’entreprise orienté à la hausse en février dernier, les ventes de modèles diesel ont poursuivi leur repli du côté des VP, au profit de l’essence.

982
véhicule d’entreprise

L’Observatoire du véhicule d’entreprise (OVE, Arval) a constaté en février 2019 une augmentation de 5,26 % des ventes de véhicules d’entreprise, VP et VUL, à 68 778 unités. Les VP ont progressé de 3,33 %, à 39 643 unités, et les VU de 8 %, à 29 135 unités.

Du côté des motorisations, la part de véhicules diesel vendus dans les catégories VP et VU a représenté 74 % du total, en recul de 3,65 %. À titre de comparaison, cette part était de 84 % en 2018, et de plus de 88 % en 2017. En février 2019, pour les VP, les ventes de modèles diesel ont reculé de 11,67 %. Avec les VU, le diesel a en revanche maintenu sa domination avec une progression des ventes de 5 %, à 26 800 unités.

Ce repli du diesel s’est fait au profit de motorisations comme l’essence dont les ventes ont bondi de 51,33 %, VP et VU confondus. Plus précisément, de 47,11 % à 12 388 unités pour les VP, et de 96,68 % pour les VU avec 1 540 unités. Les véhicules électriques ont aussi bien progressé, avec + 38,95 % à 1 434 unités au total, soit 817 VP et 617 VU. L’hybride enfin a connu une hausse de 10,41 %, toujours tirée par les VP à 2 132 unités pour 93 VU.

Les chiffres de janvier 2019