Véhicules d’entreprises 2015 : énergies alternatives, objectif zéro CO2

En matière d’image, les énergies alternatives valorisent encore plus le rôle que peut jouer la flotte d’une entreprise. Mais ces motorisations se heurtent à la fois à des usages qui ne sont pas forcément adaptés, surtout pour les gros rouleurs, et aux réticences de certains conducteurs potentiels. Enfin, les valeurs résiduelles ne sont pas toujours à la hauteur des calculs des gestionnaires de flotte.

- Magazine N°204
684
Lexus CT 200h
3008 hybride, Jetta hybride, Lexus CT200H (photo), 508 Féline hybride, DS5 hybride, etc. : le parc du logisticien FM Logistic Corporate comprend des modèles hybrides, avec des dépassements pris en charge par l’entreprise.

Au final, ces véhicules, hybrides ou purement électriques, sont adoptés selon le bon vouloir des dirigeants et des responsables de parc. Mais une chose reste sûre : à l’heure de la sélection, ces modèles sont dans toutes les têtes et appartiennent désormais, en partie du moins, aux grandes questions des décideurs.

Mais tous les choix de « véhicules verts » ne sont pas couronnés de succès. « Nous avons référencé la Toyota Prius il y a quelques années, avec un système avantageux de prime pour le collaborateur, équivalente au montant de la TVS », rappelle Renaud Pingault, pour Sanofi Pasteur MSD. « Il se trouve qu’il n’y a eu aucune commande,...

PARTAGER SUR