Véhicules d’entreprises 2015 : segments M et H, le premium au premier rang

Avec les modèles plus haut de gamme, l’objectif reste de respecter les desideratas de managers et des dirigeants, surtout avec les véhicules statutaires. Les politiques flottes s’assouplissent donc et les panels de modèles se font souvent bien plus larges. Avec cependant un critère toujours prépondérant : les émissions de CO2 se doivent rester dans une fourchette raisonnable. C’est aussi la catégorie dans laquelle les véhicules statutaires ont leur place.

- Magazine N°204
617
Véhicules d'entreprises 2015 : segments M et H, le premium au premier rang

Par exemple, si l’éventail des possibles reste large dans le montant alloué par Merz Pharma France pour les voitures de la direction (hors gros SUV, pour cause d’image trop polluante), le président roule en Mini ! « C’est un Américain avec une culture très ouverte et il habite en plein Paris, explique Françoise Lemporte. Pour les managers (directeurs des ventes, directeurs scientifiques, etc.), le choix se fait en fonction de leurs souhaits. On trouve des A4, des Passat et des CC, et j’essaie de faire rentrer les Audi Q3 et BMW X3 », ajoute-t-elle.

Chez Solvay, les cadres dirigeants ont la possibilité de paramétrer leur modèle tout en respectant...

PARTAGER SUR