Véhicules d’occasion : les stratégies pour optimiser la revente

La dépréciation peut représenter entre 40 et 60 % du TCO d’un véhicule. Dans ces conditions, la revente des véhicules d’occasion revêt une importance capitale. Pour optimiser la mise sur le marché de ces VO, les entreprises propriétaires de leurs flottes doivent donc acquérir un véritable savoir-faire ou bien faire appel à des spécialistes.

- Magazine N°183
1305
Véhicules d’occasion : les stratégies pour optimiser la revente

Les dernières statistiques du marché VO présagent une fin d’année difficile. En septembre, le nombre d’immatriculations a reculé de 10,2 % pour s’établir à 401 861 unités. Par rapport à septembre 2011, la chute atteint plus de 10 %. Sur les neuf premiers mois de l’année, le déficit est de 43 000 unités par rapport à 2011 pour un total de 4,04 millions de ventes enregistrées.

« Aujourd’hui, le marché du véhicule d’occasion connaît des tensions », constate Franck Lecornu, directeur général de BF Forecasts qui n’est pas très optimiste quant à l’évolution des prix et des volumes. Société créée en 1998 par deux anciens cadres...