Véhicules électrifiés : – 67 % en avril 2020

Durant un mois d’avril confiné en raison de l’épidémie de coronavirus, les ventes de véhicules légers électrifiés ont reculé de 67 % comparé à avril 2019.

391
recharge électrique France

Selon les chiffres de l’association Avere-France, 1 317 véhicules légers électriques ont été immatriculés en avril 2020, soit – 66 % par rapport à mars 2019, dont 1 218 véhicules particuliers (- 62 %) et seulement 99 véhicules utilitaires (- 86 %). « Le marché de l’automobile tourne au ralenti et l’électrique ne fait désormais plus exception », commente Cécile Goubet, déléguée générale de l’Avere-France. En parallèle, 428 véhicules hybrides rechargeables ont été mis à la route en avril 2020, soit – 67 % comparé à avril 2019. Cela représente un total de 1 745 véhicules électrifiés rechargeables (- 67 %). S’y ajoutent 10 bus électriques et 297 deux-roues motorisés électriques.

Malgré tout, les ventes de véhicules légers électriques ont affiché une croissance de 77 % sur les quatre premiers mois de l’année comparé à la même période en 2019, avec 22 032 unités immatriculées. Cette hausse n’a toutefois concerné que le segment des véhicules particuliers avec 27 132 unités mises à la route (+ 97 %) et 9 % de parts de marché. En revanche, seuls 1 900 VU électriques ont été immatriculés depuis le début de l’année, soit – 29 % comparé à la même période en 2019 et 2 % de parts de marché.

Les ventes d’hybrides rechargeables ont-elles aussi progressé sur quatre mois de 90 % à 9 915 unités. Cela représente au total 38 947 véhicules légers électrifiés (+ 80 %), auxquels s’ajoutent 54 bus électriques, 46 véhicules hydrogène et 2 723 deux ou trois-roues électriques.

« Le marché devrait repartir avec la réouverture lundi 11 mai des concessions, d’autant plus que de nombreuses livraisons ont dû être reportées, anticipe Cécile Goubet. Néanmoins, l’impact réel de la crise que nous traversons ne pourra être connu qu’à partir de juin dans le meilleur des cas », avertit-elle. L’Avere-France s’attend désormais à un report à court terme de la mobilité vers des modes de transport individuel. « Si celui-ci se confirme, les véhicules à faibles émissions doivent dans ce cadre être fortement soutenus », recommande ainsi Cécile Goubet.

Les chiffres

Avril 2020 Évolution avril 2019/2020 Cumul 2020 Évolution cumul 2019/2020
Véhicules électriques particuliers 1 218 – 62 % 27 132 97 %
Véhicules électriques utilitaires 99 – 86 % 1 900 – 29 %
Total véhicules légers électriques 1 317 – 66 % 29 032 77 %
Véhicules hybrides rechargeables 428 – 67 % 9 915 90 %
Total véhicules légers électrifiés 1 745 – 67 % 38 947 80 %
Bus électriques 10 54
Véhicules à hydrogène 0 46 64 %
Deux-roues motorisés électriques 297 – 68 % 2 723 – 30 %

Source : Avere-France / AAA Data

PARTAGER SUR