Net recul des ventes de véhicules électriques en avril

Selon l’Avere, les ventes de véhicules électriques ont reculé de 30 % en avril 2017 par rapport à avril 2016. La tendance pour les quatre premiers mois de l’année reste positive à + 6,6 %.

744
Véhicules électriques

Après un mois de mars 2017 en hausse, soit + 7,1 % par rapport à mars 2016 à 2 739 unités vendues, et un premier trimestre 2017 à un niveau de progression de + 20 %, le marché des véhicules électriques a marqué une pause en avril dernier avec un repli de 30 % des ventes à 1 844 unités contre 2 620 en avril 2016.

Cette baisse des ventes au mois d’avril a été à peu près égale sur les marchés des VP et VU. Elle s’est élevée à – 30 % sur le marché des VP, avec 1 474 unités vendues contre 2 109 en avril 2016. La Zoé est restée en tête des ventes mais ses immatriculations ont reculé de 5,2 % à 939 unités. C’est toutefois nettement moins que des modèles comme la Nissan Leaf, dont les ventes ont baissé de 59 % à 198 unités, que la BMW i3, avec ou sans prolongateur d’autonomie, à 100 immatriculations, soit – 31 %, ou la Peugeot iOn à 51 unités, soit – 41 %.

Véhicules électriques : les VU à la peine

Du côté des utilitaires, la baisse a été de – 27,6 % à 370 immatriculations. Un ralentissement imputable au Kangoo Z.E. prochainement renouvelé : ses ventes, soit 149 unités, ont reculé de 43 %. Les autres modèles ont eux progressé : de l’ordre de 70 % pour le Nissan eNV200, à 41 unités, et de 60 % pour la Renault Zoé Vu, à 40 unités.

Le bilan de ce mois d’avril a été plus positif pour les hybrides rechargeables. Avec 587 immatriculations, leurs ventes ont gagné 10 %. Le Mercedes GLC s’est placé en tête des ventes à 125 unités, devant la Volkswagen Golf GTE (83 unités) et le Volvo XC90 (71 unités).

Les véhicules électriques au premier trimestre 2017.