Véhicules électriques : les immatriculations de VP en recul en janvier 2018

D’après le baromètre de l’Avere, seuls 1 936 véhicules électriques ont été immatriculés en janvier 2018, soit - 24,5 % comparé à janvier 2017. Une baisse concentrée sur le marché VP, et compensée par un retour de l’hybride.

1037
Véhicules électriques

Janvier est venu confirmer le pronostic de l’Avere : malgré une croissance de 2 % en 2017, le marché de l’électrique reste fragile. 2 242 VE avaient été immatriculés en janvier 2017, contre seulement 1 936 cette année.

Mais en pratique, seuls les VP ont été touchés par la baisse, avec 1 375 unités mises à la route, soit – 38,7 % par rapport à l’an dernier. « Un faible score à relativiser », précise toutefois l’Avere, puisque janvier 2017 avait bénéficié de l’arrivée sur le marché de la nouvelle Zoé. Cette dernière fait de plus l’objet de retards de livraison, si bien que seulement 633 unités ont été enregistrées en janvier 2018, soit – 61,5 %. 173 BMW i3 ont également été vendues (+ 57,8 %), dont 89 dotées d’un prolongateur d’autonomie, ainsi que 136 Kia Soul EV (+ 46,2 %).

L’hybride accélère

En parallèle, les ventes d’hybrides ont augmenté de 139,6 %, avec 956 immatriculations en janvier 2018 contre 399 en janvier 2017. Pour l’Avere, cette évolution est due à l’annonce de la suppression du bonus écologique pour les hybrides rechargeables, qui a poussé les acheteurs à passer commande en début d’année, mais aussi à la diversification de l’offre. Les nouveaux modèles ont en effet dominé les ventes, avec l’enregistrement de 114 Volvo XC60, 113 Mercedes GLC et 95 Mini Countryman.

Le segment des utilitaires électrique s’est quant à lui bien porté : 561 VU ont été immatriculés le mois dernier, contre 321 en janvier 2017 (+ 74,8 %). Le Kangoo Z.E. est resté en tête des ventes avec 274 mises à la route (+ 176,8 %), suivi du Peugeot Partner (66 unités, + 37,5 %), du nouveau Goupil G4 (61 unités) et de la Zoé (45 unités, + 45,2 %).

PARTAGER SUR