Véhicules électriques : la France dans les bons élèves

Selon un rapport du cabinet d’études Pike Research, la France devrait faire partie des pays européens qui compteront le plus de véhicules électriques et hybrides en 2020.

451

Dans la course à l’électrique, le cabinet place ainsi en tête l’Allemagne, suivie de la France, de la Norvège, du Royaume-Uni, des Pays-Bas puis de la Suède. Ces six pays représenteraient actuellement 67 % du marché total en Europe. En 2011, la France, l’Allemagne et la Norvège seraient les leaders des ventes, avec près de 2 000 unités écoulées, tandis que le Royaume-Uni plafonnerait à environ 1 000 modèles.

Mais la part de ces modèles reste toutefois très limitée avec 0,1 % des ventes de véhicules neufs en Europe occidentale, réalisées principalement auprès des entreprises et collectivités. Pike Research s’attend à ce que ces commercialisations atteignent 4 % de part de marché à l’horizon 2020 avec environ 1,8 million d’unités.

De manière globale, le cabinet relève une avance de l’Europe en matière de mobilité électrique, expliquée notamment par un prix des carburants significativement plus élevé que dans les autres parties du globe. Une situation qui aurait pour le moment favorisé davantage les hybrides que les véhicules 100 % électriques, avec des consommateurs encore échaudés par un coût supérieur à celui des équivalents thermiques. « Les véhicules tout électriques présentent un surcoût par rapport à un véhicule thermique, imputé à la batterie notamment. Ce coût différentiel sera réduit à mesure que la technologie se développera et que les volumes grandiront, mais à l’heure actuelle, il reste un obstacle important à l’achat. Rendre accessible le véhicule électrique est probablement le plus grand défi pour les constructeurs », souligne le cabinet.

Les hybrides trouvent quant à eux leur public principalement en Allemagne, en France, en Italie ainsi qu’au Royaume-Uni. Pike Research prédit des volumes de ventes supérieurs à 100 000 unités, uniquement dans ces quatre pays, tandis qu’au total, 1,7 million d’hybrides devraient être mis en circulation sur les routes européennes d’ici 2020, contre 1,2 million hybrides rechargeables.

PARTAGER SUR